/entertainment/music
Navigation

[PHOTOS] Shania Twain fait un retour triomphant au Centre Vidéotron

Coup d'oeil sur cet article

Trois ans après une supposée tournée d’adieu qui est passée par Québec, Shania Twain a fait un retour triomphant jeudi soir au Centre Vidéotron. La chanteuse de 52 ans a prouvé qu’elle a eu bien raison de changer d’idée et de retrouver la scène, car la reine du country pop a encore beaucoup à offrir.

Et le public est encore derrière elle. À preuve, plus de 13 000 spectateurs étaient au rendez-vous. Le prétexte de son retour au devant des projecteurs: la sortie de l’album Now, le premier en 15 ans, après une période difficile de sa vie – un divorce et la maladie de Lyme -, sujets qu’elle aborde d’ailleurs sans détour.

Photo Simon Clark

Son retour est acclamé partout où elle passe, et Québec n’a pas fait exception hier. Les milliers de spectateurs étaient debout avant même que la chanteuse fasse son entrée remarquée à travers la foule, tout au fond de l’amphithéâtre, serrant plusieurs mains au passage.

«Québec city, vous êtes prêts ?» a-t-elle lancé à un public en liesse, brillant de mille feux dans sa robe longue fendue et scintillante.

Devant une orgie de projections colorées, la chanteuse a ensuite donné le ton à un concert exigeant et flamboyant, alors que l’ont rejoint peu à peu musiciens et danseurs. Accordéons, maracas, et violons se sont mis de la fête – tout comme une femme derrière la batterie particulièrement en feu, au son de la nouvelle Life’s About To Get Good.

Photo Simon Clark

«Je suis très contente d’être ici à Québec city. Tout le monde qui est avec moi en tournée dit que c’est la meilleure ville. Et c’est vraiment vrai. Québec, c’est chez moi», a confié en français celle qui a visité la capitale à plusieurs reprises, même quand elle n’est pas en tournée.

Retour dans le temps

De son nouvel album aux critiques mitigées, Shania Twain avait choisi judicieusement six des douze nouvelles pièces, et c’est très bien ainsi : le public n’était pas vraiment venu pour celles-ci.

Le public a carburé à la nostalgie de ses nombreux hits, qu’elle a tous faits. C’est une foule en délire, debout, qui a chanté Honey I’m Home, Any Man of Mine, Don’t Be Stupid, That Don’t Impress Me Much» et Up !, entre autres. 

La chanteuse était dans une forme splendide, changeant de costumes sexys et glamours à plusieurs reprises. Il y avait du léopard en abondance autant dans les projections que sur ses costumes, sa signature vestimentaire depuis... 1995. Une projection d’extrait de ses anciens vidéoclips a d’ailleurs permis de constater tout le chemin parcouru depuis.

Photo Agence QMI, Dario Ayala

Visuellement impressionnant, avec ses cinq cubes géants hydrauliques qui se déplaçaient au gré des chansons, ses projections ultracolorées, ses explosions de confettis et ses lasers, Shania Twain a offert un concert où se mélangeait le country, le pop, le rock et le glamour, qui n’a rien à envier aux artistes qui ont la moitié de son âge.

Au-dessus de la foule

Durant la touchante Soldier, la chanteuse a pris place dans une balançoire qui s’est promenée au-dessus de la foule. Elle s’est rendue de cette manière sur une toute petite scène au milieu du parterre, où elle a empoigné une guitare acoustique, avant de reprendre son envol en chantant You’re Still The One, au-dessus d’une marée de cellulaires.

Avec le Suisse Bastian Baker, qui assurait la première partie, elle a formé un énergique duo sur Party For Two, juste avant une des bonnes pièces de Now, Swinging With My Eyes Closed, aux accents reggae.

Photo Simon Clark

Après une longue ovation qui sonnait comme une déclaration d’amour, les fameux premiers accords de «Man ! I Feel Like a Woman» ont créé une explosion de joie, ouvrant ainsi le rappel.

Certes, la chanteuse n’a pas la voix d’antan, qui a été affectée par la maladie de Lyme il y a quelques années. Mais sa passion et son énergie semblent assez fortes pour durer encore plusieurs années.