/news/transports
Navigation

Taux de satisfaction de 57 % pour le projet de transport structurant à Québec

Plus de 5000 personnes ont répondu au sondage en ligne

Le projet de réseau de transport collectif structurant, qui comprend de nouvelles voies dédiées pour un tramway électrique, doit être mis en chantier en 2022. 
Photo courtoisie, Ville de Québec Le projet de réseau de transport collectif structurant, qui comprend de nouvelles voies dédiées pour un tramway électrique, doit être mis en chantier en 2022. 

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a récolté un taux d’adhésion de 57 % pour son projet de réseau structurant de transport en commun lors de sa consultation en ligne menée au printemps.

À lire aussi : Labeaume promet des réponses à l’automne

Le bilan détaillé des consultations publiques et du questionnaire en ligne sur le projet de tramway et trambus a été dévoilé par voie de communiqué, mercredi. Plus de 10 000 personnes ont participé au processus de consultation, d’une façon ou d’une autre, en avril dernier.

Sur les quelque 5000 répondants du sondage en ligne, effectué sur le site web de la Ville de Québec, 57 % des résidents de l’agglomération se sont dit totalement ou plutôt satisfaits du projet dans son ensemble. À l’inverse, 42 % des répondants ont exprimé leur insatisfaction.

Précisons que ce sondage, ouvert à tous les internautes, n’a rien de scientifique malgré la taille impressionnante de l’échantillon.

Cela dit, le projet de transport collectif d’envergure présenté par la Ville a recueilli un taux de satisfaction comparable pour les tracés spécifiques du tramway (56 %) et du trambus (55 %). Qui plus est, 70 % des répondants se disent satisfaits de l’amplitude de l’horaire proposé (de 5 h du matin à 1 h de la nuit).

Les résidents de La Cité-Limoilou – qui seront les mieux desservis par le futur réseau – sont ceux qui ont répondu en plus grand nombre (27 %) au questionnaire en ligne, devant ceux de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (18,5 %), de la Haute-Saint-Charles (11,5 %), Beauport (11,4 %) et Charlesbourg (11,3 %).

Plusieurs critiques aussi...

Dans son rapport de consultation, la Ville de Québec a également consigné de façon factuelle l’ensemble des critiques formulées à l’égard du projet.

Elle note, par exemple, les commentaires formulés par les détracteurs du projet au sujet du tracé qui évacue complètement la Rive-Sud et dessert moins bien la couronne nord, l’aéroport ou encore la rue Marly à Sainte-Foy.

Le document mis en ligne mercredi souligne aussi que « de nombreux commentaires polarisants et politiques ont été formulés » par des répondants au sondage en ligne. « Le fait que le projet n’a pas été présenté avant les élections municipales, la question de la tenue ou non d’un référendum sur ce projet ou son opposition à un 3e lien sont mentionnés », peut-on lire.

« Sentiment de fierté »

En revanche, la Ville souligne aussi la « fierté » et la « joie » de plusieurs citoyens de la Ville de Québec qui ont hâte de voir un tel projet se concrétiser.

Rappelons que la Ville de Québec a dévoilé, en début d’année, un projet de 3 milliards $ qui comprend 23 km de voies pour un tramway (dont 3,5 km en souterrain), 17 km de trambus (l’équivalent d’un SRB), et 16 km de nouvelles voies réservées pour les autobus réguliers ou les Métrobus. La mise en chantier est prévue en 2022 alors que la mise en service complète est planifiée en 2026.

LA CONSULTATION PUBLIQUE

  • Plus de 5200 personnes (dont 94 % de l’agglomération de Québec) ont répondu au questionnaire en ligne sur le projet de réseau de transport collectif structurant en avril dernier.
  • 57 % des répondants de l’agglomération se disent totalement ou plutôt satisfaits du projet dans son ensemble
  • 57 % jugent que le projet répond aux besoins des citoyens
  • 56 % sont satisfaits du tracé du tramway et 55 % sont satisfaits du tracé du trambus
  • 70 % sont satisfaits de l’amplitude de l’horaire annoncé (de 5 h à 1 h du matin)
  • Davantage de personnes envisagent d’utiliser le transport en commun pour se rendre au travail (le taux parmi les répondants passe de 32 % en 2018 à 40 % en 2026)
Source : ville de Québec