/news/politics
Navigation

La CAQ s’engage pour la plage Jacques-Cartier et le parc nautique de Cap-Rouge

Si Québec veut développer le secteur, un éventuel gouvernement de la CAQ participerait financièrement

La candidate caquiste dans Jean-Talon, Joëlle Boutin, et la députée Geneviève Guilbault
Photo Pierre-Paul Biron La candidate caquiste dans Jean-Talon, Joëlle Boutin, et la députée Geneviève Guilbault

Coup d'oeil sur cet article

La Coalition Avenir Québec s’est engagée vendredi matin à accompagner la ville de Québec dans un éventuel projet de revitalisation de la Plage Jacques-Cartier et du parc nautique de Cap-Rouge.

La députée Geneviève Guilbault et la candidate dans Jean-Talon Joëlle Boutin ont présenté ce nouvel engagement électoral pour la région de Québec aux abords du fleuve. Estimant que l’achalandage en hausse dans le secteur force une certaine mise à jour des installations, la CAQ s’est engagée à investir si elle est élue le 1 octobre prochain.

«C’est nécessaire pour être capable de soutenir la croissance envisagée dans les prochaines années. Et on croit que ce n’est pas seulement à la ville de Québec de prendre en charge cette pression supplémentaire, mais qu’il est du devoir du gouvernement du Québec de faire sa part», a indiqué la députée de Louis-Hébert.

Stationnements et sentiers

Sans vouloir trop s’avancer sur des projets précis pour ne pas empiéter sur la juridiction de la ville, Geneviève Guilbault a tout de même identifié certaines problématiques qui pourraient être corrigées.

«La lacune la plus grave, c’est le manque de stationnement. De quelle façon on pourrait remédier à ce problème-là? La ville sera bien sûr la première maitresse d’œuvre pour proposer des solutions, mais dans tous les cas, on va demeurer très ouvert et on sera un partenaire financier engagé pour mettre en valeur les deux sites», explique Mme Guilbault.

La rénovation des sentiers et une révision de la situation des toilettes sur place ont aussi été évoquées par la CAQ.

Rencontre avec Labeaume

Geneviève Guilbault a affirmé qu’aucune discussion en profondeur sur le développement de la plage Jacques-Cartier ne s’était tenue avec la ville pour le moment. Elle précise toutefois avoir abordé la question lors d’une rencontre avec Régis Labeaume après son élection.

«Nous avons abordé l’optimisation et l’embellissement du secteur plus précis de la marina de Cap-Rouge et de manière générale de l’accessibilité au fleuve. J’ai eu l’occasion de faire savoir mon intérêt à M. Labeaume pour le sujet», souligne l’élue, ajoutant que le maire avait accueilli «très positivement» sa vision.

Questionné à ce sujet, l’attaché de presse du maire a confirmé l’accueil favorable de la nouvelle, mais n’a pas été plus loin quant à un éventuel projet concret. «C’est une ouverture qu’on accueille très favorablement», a confié Paul-Christian Nolin, ajoutant qu’il est «important sur un projet d’avoir tout le monde qui travaille dans la même direction».