/news/provincial
Navigation

Un début de saison record à la baie de Beauport

La canicule fait gonfler les statistiques de la plage

 L’achalandage de la plage s’est maintenu à des niveaux rarement vus pour cette période de l’année.
Photo Stevens LeBlanc L’achalandage de la plage s’est maintenu à des niveaux rarement vus pour cette période de l’année.

Coup d'oeil sur cet article

La baie de Beauport pourrait connaître un été historique sur le plan de l’achalandage après un début de saison record et une canicule qui n’a fait qu’exacerber cette tendance.

Les employés du centre récréotouristique n’ont pas chômé ces derniers jours, alors que la chaleur intense a offert à la plage de Beauport des chiffres d’achalandage rarement vus à ce moment-ci de la saison.

 L’achalandage de la plage s’est maintenu à des niveaux rarement vus pour cette période de l’année.
Photo Stevens LeBlanc

« On a eu de très, très bonnes journées. On a eu un pic de presque 3000 visiteurs et plaisanciers la fin de semaine dernière, ce qui arrive plutôt dans les fins de semaine des congés de la construction », affirme le directeur général, Martin Genois.

Dès le mois de mai

La semaine qui s’achève s’ajoute à un début de saison particulièrement encourageant, fait-il remarquer.

 L’achalandage de la plage s’est maintenu à des niveaux rarement vus pour cette période de l’année.
Photo Stevens LeBlanc

Après deux étés « plutôt pluvieux », dame Nature collabore enfin, dit le directeur général, qui ose croire que les changements apportés à la programmation et le réaménagement des services sur la plage y sont aussi pour quelque chose.

« Ce qui est spécial, c’est qu’on a commencé à voir des journées qui ressemblent à des journées estivales dès le mois de mai. À la fin mai, on a eu des journées de 200, 300 personnes, ce qui est très, très rare, et dès les premières semaines de juin, avant la haute saison, on a certainement battu un record », indique celui qui est en poste depuis près d’un an.

Selon lui, l’aménagement d’une nouvelle terrasse qui donne sur le fleuve Saint-Laurent et les soirées musicales incitent les vacanciers à étirer leur visite.

Le corridor de nage pour les triathloniens, un autre ajout cette année, s’avère lui aussi populaire, indique M. Genois.

Les amateurs de triathlon se sont rapidement approprié le corridor de nage en eau libre.
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés
Les amateurs de triathlon se sont rapidement approprié le corridor de nage en eau libre.

« C’est vraiment super pour nous parce que ça démocratise l’accès au fleuve, ça donne l’exemple », évalue-t-il.

Plus de baigneurs

D’ailleurs, les visiteurs sont de plus en plus tentés de se mouiller dans le fleuve, assure le directeur général. La météo a là aussi donné un coup de pouce à la baie de Beauport, puisque les précipitations, dont l’impact est important sur la qualité de l’eau, se sont faites plus rares qu’à l’habitude.

La baignade est pratiquement permise deux jours sur trois depuis le début de l’été, estime Martin Genois.

La direction du site de plaisance se montre optimiste à l’approche d’une semaine où le soleil sera encore très présent. Après une canicule étouffante, les températures resteront malgré tout plutôt élevées dans la région de Québec, alors qu’il fera entre 25 °C et 29 °C durant les cinq prochains jours, selon les prévisions d’Environnement Canada.

LA BAIE DE BEAUPORT EN QUELQUES CHIFFRES

  • 5821 visiteurs à la baie de Beauport de vendredi à mercredi derniers
  • Température du fleuve vendredi : 24 °C
  • Nombre de rendez-vous musicaux programmés cet été : 12