/news/provincial
Navigation

Il traverse le fleuve à la nage peu après une opération

L’homme de 75 ans qui a déjà subi deux chirurgies cardiaques a même battu une vingtaine de concurrents

Il traverse le fleuve à la nage quelques mois après une opératio
Photo Dominique Lelièvre Jean-Jacques Raynaud a traversé le fleuve Saint-Laurent seulement huit mois après avoir été opéré au cœur. On le voit entouré de sa cardiologue, Dre Marie-Kristelle Ross, et du député Steven Blaney.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 75 ans qui a déjoué la mort deux fois en raison de problèmes cardiaques a réussi l’exploit de traverser le fleuve Saint-Laurent à la nage, samedi, seulement huit mois après avoir été opéré.

Jean-Jacques Raynaud a donné un coup de vieux à bien des spectateurs de la traversée du fleuve organisée annuellement par le député fédéral Steven Blaney lorsqu’il est apparu sur le rivage à Lévis, l’air victorieux et les bras dans les airs.

L’homme est arrivé en cinquième position après une traversée d’environ deux kilomètres et d’une cinquantaine de minutes.

Il n’a jamais manqué une seule traversée depuis la première édition il y a six ans.

La traversée de samedi avait cependant une symbolique toute particulière pour le doyen de l’activité qui a été hospitalisé en novembre 2017 à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec pour une valve cardiaque calcifiée.

Complications

L’opération a été un succès, mais les choses se sont compliquées deux jours plus tard quand il a fait une pneumonie et une hémorragie.

C’est à sa suggestion que Steven Blaney a décidé de remettre les profits de l’édition 2018 à la fondation de l’Institut.

« Je ne les remercierai jamais assez. Regardez, je suis vivant. On a un système de santé qui est à mon sens formidable. J’en suis la preuve vivante », a lancé M. Raynaud.

Cette nouvelle aventure a toutefois nécessité des mois d’efforts, a souligné sa cardiologue, qui a accepté de faire la traversée à ses côtés.

« Ç’a été un gros effort de se réentraîner pour être en mesure de faire ça, et à son âge, quelques mois après la chirurgie, le défi était vraiment là », a mentionné la Dre Marie-Kristelle Ross, qui travaille à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Somme record

Une somme record de 41 125 $ a été amassée grâce à la participation de 24 nageurs.

Pour sa part, M. Raynaud peut se targuer d’avoir mieux fait que le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, qui a terminé la course en 12e place.

« Ça montre que la technologie peut faire des merveilles. En conclusion, je suis dû pour me faire mettre un pacemaker ! » a rigolé M. Blaney.

« C’est une réussite spectaculaire cette année. On a un nombre record de nageuses et de nageurs », a-t-il ajouté.


Son initiative a permis de remettre 181 082 $ à six causes depuis 2013.