/news/provincial
Navigation

Le Marathon SSQ de Québec voit grand pour l’avenir

Coup d'oeil sur cet article

Le prochain Marathon SSQ de Québec, le premier à se tenir uniquement sur la Rive-Nord du fleuve, sera aussi l’un des plus chers de son histoire. Mais l’investissement en vaut la chandelle, assurent ses organisateurs.

À elle seule, la Ville de Québec versera cinq fois plus d’argent dans l’événement cette année par rapport à la précédente édition, soit jusqu’à 500 000 $, montre une récente décision du comité exécutif de la municipalité.

La participation de la Ville dans le budget du marathon explose elle aussi, passant de 3,5 % en 2017 à plus de 15 % cette année, selon les prévisions des organisateurs. Le budget total de l’événement est évalué à 3,2 millions $, alors qu’il était de 2,7 millions $ l’an dernier.

Chez Gestev, copropriétaire du circuit depuis deux éditions, on ne s’en cache pas : la présentation du 21e Marathon SSQ de Québec, anciennement Lévis-Québec, coûtera plus cher. « On le savait dès le départ », mentionne la vice-présidente, Chantal Lachance.

Dépenses considérables

La nouvelle mouture du marathon fera courir les participants du 42,2 km au cœur de la ville, à travers huit quartiers. Les dépenses liées à la sécurité en milieu urbain sont nécessairement plus élevées, indique Mme Lachance.

Mais surtout, il faut « investir dans le produit », dit-elle. Avec de nouvelles dates — le marathon se tiendra pour la première fois en octobre, et non en août — et un nouveau parcours, c’est en quelque sorte un nouvel événement qu’il faut lancer. Et les organisateurs ne veulent pas rater leur coup.

« On veut qu’il [le marathon] devienne un événement à moteur touristique, donc on doit investir dans cet événement-là dès l’an un », mentionne Chantal Lachance.

Gestev espère faire doubler le nombre de coureurs d’ici cinq ans.

— Avec la collaboration de Jean-Luc Lavallée