/finance/news
Navigation

Les déductions fiscales touchant le golf

Les déductions fiscales touchant le golf
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Selon l’Association nationale des propriétaires de terrains de golf du Canada (ANPTG), les règles fiscales n’aident en rien l’industrie.

Malgré tous les efforts déployés pour attirer les joueurs, l’ANPTG est d’avis que les dépenses de golf sont traitées injustement, de sorte qu’il est très difficile pour le golf de faire concurrence aux autres industries du divertissement.

Au cours des dernières années, l’industrie du golf a connu un essoufflement. Selon certaines données fournies par l’industrie, les terrains de golf peuvent compter sur le même nombre d’adeptes, mais ceux-ci jouent moins de parties qu’auparavant.

Il en résulte donc une baisse de revenu pour les clubs de golf qui doivent user d’astuces pour attirer de nouveaux adeptes. Même les tournois, auparavant fort populaires, ne sont plus la vache à lait des clubs de golf.

Règles fiscales

Selon la règle générale, un contribuable en affaires peut déduire toute dépense raisonnable engagée pour gagner un revenu d’entreprise dans la mesure où cette dépense n’est pas expressément interdite.

Les dépenses engagées pour l’usage d’un terrain de golf constituent justement une dépense expressément interdite.

Il est donc impossible pour le contribuable en affaires de déduire le coût d’une partie de golf lorsqu’il invite un client. La même restriction est également applicable aux coûts d’inscription à un tournoi de golf. Puisqu’il s’agit d’une dépense encourue pour faire usage d’un terrain de golf, aucun montant n’est admis en déduction.

Le même traitement est réservé aux cotisations annuelles et aux droits d’adhésion payés à un club de golf. Aucune portion ne peut malheureusement être déduite.

Qu’en est-il des frais de repas ?

Si vous payez un repas pris avant ou après la partie de golf, seulement 50 % du coût de la facture peuvent être déduits à titre de frais de représentation. Il fut un temps où l’impôt refusait toute déduction lorsque le repas était pris au club de golf.

Heureusement, le fisc s’est ravisé et accepte une déduction de 50 %. Lorsque le coût du repas est inclus dans les frais d’inscription à un tournoi, il n’y a cependant aucune déduction possible. Il vous faut absolument obtenir la partie du coût associée au repas pour obtenir la déduction. À défaut d’avoir ce détail, aucune portion n’est déductible.

Lors de la tenue du tournoi de golf annuel de votre entreprise, retenez que les dépenses engagées par un employeur pour des aliments, des boissons ou du divertissement offerts à tous les employés ne sont pas assujetties à la limite de 50 %. Elles sont plutôt entièrement déductibles. Cette exception est limitée à un maximum de six événements par année pour chacun des établissements de l’employeur à condition que tous les employés soient invités.

CONSEILS

  • Si le tournoi de golf auquel vous participez a une vocation charitable, exigez l’émission d’un reçu afin de réclamer votre crédit pour don de charité. 
  • Au moment de choisir vos activités de développement des affaires, souvenez-vous que le fisc vous permettra de déduire une portion du coût d’un billet pour assister à un événement culturel ou sportif (spectacle de musique, partie de soccer, de hockey, Grand Prix de Formule 1, etc.), alors qu’aucun montant ne peut être déduit pour amener un client jouer au golf.