/entertainment/shows
Navigation

SLĀV-Résistance compte poursuivre son combat

Coup d'oeil sur cet article

Les opposants au spectacle SLĀV ne crient pas victoire, malgré l’annulation des représentations au Festival International de Jazz de Montréal. Dans un point de presse tenu mercredi, le collectif SLĀV-Résistance a appelé à la mobilisation pour promouvoir la diversité culturelle, en plus de se montrer ouvert à travailler avec l’Équipe Spectra pour le 40e du FIJM l’an prochain.

« Il reste du pain sur la planche ». C’est par ces mots que le collectif SLĀV-Résistance­­­ a amorcé son point de presse, mercredi à la Sala Rossa. Le collectif a notamment demandé au Festival de Jazz d’élaborer et de mettre en œuvre une politique d’équité avec des cibles spécifiques pour les artistes noirs, autochtones et d’autres communautés de couleur, et d’établir un processus de recherche et de réponse aux commentaires et préoccupations de la communauté.

« Le Festival de Jazz présente des musiques qui viennent d’un patrimoine noir, a dit au Journal Ricardo Lamour, musicien et participant du collectif SLĀV-Résistance. C’est une musique fondée par des communautés afrodescendantes. On espère que l’Équipe Spectra [qui gère le FIJM] est sensible à ça. On a vu une ouverture de vouloir faire mieux pour le 40e. On est ouvert à les aider. »

Du côté de Spectra, on a simplement indiqué au Journal que tous les projets étaient bienvenus au festival. « Les projets sont d’ailleurs tous jugés sur la même base artistique et culturelle », a souligné Greg Kitzler, directeur des relations de presse de Spectra.

Entouré de controverse, le spectacle SLĀV mettant en vedette Betty Bonifassi a été retiré de la programmation du FIJM après trois représentations.

À ceux qui se demandaient si les opposants au spectacle avaient vu SLĀV, Ricardo­­­ Lamour mentionne que certains participants du collectif ont assisté à la deuxième représentation au Théâtre du Nouveau Monde. « S’il y en a pour qui c’était une condition préalable à nous accorder une forme de crédibilité, on espère qu’elle a été atteinte », dit-il.