/news/politics
Navigation

OTAN: Trudeau ne bronche pas à l’égard de la demande de Trump

OTAN: Trudeau ne bronche pas à l’égard de la demande de Trump
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

BRUXELLES | Le premier ministre Justin Trudeau n’a pas répondu jeudi à l’appel du président Donald Trump, qui demande une augmentation considérable des dépenses militaires de la part des pays membres de l’OTAN.

Il a maintenu la position qu’il avait déjà établie mercredi.

M. Trudeau a rappelé que le Canada s’est engagé à hausser ses dépenses militaires de 70 % dans les 10 prochaines années, sans préciser à quel moment la cible demandée de 2 % du PIB canadien sera atteinte, a-t-il expliqué lors d’un point de presse jeudi, à l’issue du sommet sur l’OTAN, à Bruxelles.

Pressé de questions à savoir si le Canada était prêt à accroître ses dépenses militaires de 2 % à 4 % du PIB, comme le demande le président Trump aux pays de l’OTAN, M. Trudeau a admis que le 70 % de hausse des 10 prochaines années «n’est pas doubler» les dépenses (de 2 à 4 %).

Il n’a même pas voulu dire à quel moment exactement la cible de 2 % du PIB serait atteinte. Actuellement, le Canada consacre une somme équivalente à 1,23 % de son PIB aux dépenses militaires.