/finance/business
Navigation

Un investissement de 300 millions $ de Rio Tinto au Saguenay?

Un investissement de 300 millions $ de Rio Tinto au Saguenay?
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Un autre gros projet est dans l’air pour Rio Tinto au Saguenay. L’entreprise serait sur le point de faire un investissement de 300 millions $, mais tout n’est pas encore ficelé.

Le gouvernement du Québec et la multinationale discuteraient toujours en vue de conclure des ententes permettant ce projet. Plusieurs centaines d’emplois seraient ainsi sauvegardés.

Québec accepterait de prolonger la durée de vie de six salles de cuves précuites au Complexe Jonquière de Rio Tinto jusqu’en 2025.

En retour, la compagnie serait disposée à débourser 200 millions $ pour améliorer la performance environnementale de ses équipements.

Aussi, 100 millions $ provenant de Rio Tinto serviraient à implanter 16 nouvelles cuves utilisant la technologie AP6X, un procédé plus moderne que AP60. Cette partie de l’investissement serait toutefois au stade de l’étude à la direction de la multinationale.

Hydro-Québec ferait partie de l’équation, car la société d’État rendrait disponible un bloc d’électricité servant à la production des 16 nouvelles cuves, selon le plan discuté.

Si Rio Tinto va de l’avant, ces cuves AP6X pourraient être un prélude à l’utilisation de cette technologie pour les phases 2 et 3 de l’AP60, attendues depuis longtemps.

Des pourparlers entre le gouvernement et l’entreprise seraient toujours en cours, ces jours-ci. Si cela se confirme, le premier ministre Philippe Couillard serait présent lors de l’annonce.

À l’origine, les salles de cuves précuites devaient fermer à la fin de 2014. Québec avait cependant accepté qu’elles demeurent en activité jusqu’en décembre 2020.

Le président du Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida, Alain Gagnon, s’est réjoui jeudi de ces projets discutés, en affirmant que les travailleurs ont collaboré pour favoriser des investissements.