/lifestyle/food
Navigation

Fromagerie L’Autre Versant: de génération en génération

La fromagerie L’Autre Versant est basée sur la plus vieille ferme du terroir du Saguenay–Lac-St-Jean.
Photo courtoisie La fromagerie L’Autre Versant est basée sur la plus vieille ferme du terroir du Saguenay–Lac-St-Jean.

Coup d'oeil sur cet article

C’est à Hébertville, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, sur la terre familiale d’Yves-Luc Tremblay que son digne descendant, Stéphane, et sa conjointe Chantale Lalancette ont fondé, en 2004, la fromagerie L’Autre Versant.

« Je suis la sixième génération sur cette terre. La première a débuté avec la colonisation du site, avec son défrichage. Par la suite, avec les années, il y a eu l’implantation de la ferme laitière, et finalement, nous, nous avons ouvert la fromagerie. Notre ferme est la plus vieille, au niveau du terroir, du Saguenay-Lac-Saint-Jean », exprime d’entrée de jeu Stéphane Tremblay. Aujourd’hui, c’est plus de 70 % du lait produit sur la ferme qui est transformée sur place.

VACHES ÉCOSSAISSES

Parmi les nombreuses races bovines que l’on retrouve un peu partout en province, la famille Lalancette-Tremblay a choisi de miser sur la race des ayrshires. Originaires de l’Écosse, ces animaux sont habitués à vivre sous un climat froid et humide, ce qui a facilité grandement leur implantation au Canada. Elles font partie des premières races à être importées au pays et ces bêtes sont considérées comme étant celles d’une race du terroir québécois.

« Elles produisent moins de lait, mais sa qualité est nettement supérieure pour l’obtention d’un fromage dit plus haut de gamme », affirme M. Tremblay.

FROMAGES AU LAIT CRU

L’entreprise propose quelques produits, dont du fromage en grains ainsi que du lait frais provenant de son troupeau. Ces deux produits sont disponibles sur la ferme seulement et le sont principalement l’été.

Sur un plan plus commercial, la fromagerie a créé trois fromages fins à base de lait cru que l’on peut facilement retrouver sur les tablettes des grandes épiceries de la province. Affiné pendant soixante jours, le « Curé-Hébert » est un fromage qui a été nommé en l’honneur du curé Nicolas-Tolentin Hébert, fondateur d’Hébertville. Il s’agit d’un fromage à pâte semi-ferme présentant, entre autres, des notes de champignons et de beurre.

Pour sa part, « Le Tremblay », est un fromage à pâte molle alors que « Le cru des cantons » en est un à pâte ferme et à croûte lavée. Ce dernier fait d’ailleurs partie de la famille des fromages à raclettes et ce n’est qu’une fois grillé que les saveurs de ce fromage sont dévoilées au maximum.

Étant lui-même la sixième génération de ce coin de terre, Stéphane Tremblay aimerait sans doute créer une nouvelle dynastie familiale avec la fromagerie qui pourrait sans doute voir, un jour, en ses enfants la septième génération de cultivateurs et la deuxième génération en ce qui concerne la fromagerie. Seul l’avenir nous dira si cette branche des Tremblay continuera à vivre sur cette terre familiale pour encore quelques générations.