/entertainment/feq
Navigation

«J’étais comme un kid qui a gagné un concours» - Olivier Langevin

Galaxie de retour au FEQ, trois ans après avoir fait la première partie des Stones

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Avant de monter sur la scène du parc de la Francophonie, Galaxie a pris part à un Pop-Up FEQ dans la cour d’un garage situé sur l’avenue Cartier, jeudi midi.

Coup d'oeil sur cet article

Ça fait trois ans que c’est arrivé, mais Olivier Langevin exulte encore quand on lui demande de se remémorer vendredi soir où Galaxie a fait la première partie des Rolling Stones devant 80 000 personnes, sur les plaines d’Abraham, au Festival d’été.

« C’était tellement plus grand que nature, c’était tellement une journée spéciale », s’emporte le musicien du Lac-Saint-Jean. « J’étais comme un kid de 14 ans qui a gagné un concours. »

Son enthousiasme s’explique. Peu d’artistes québécois ont eu la chance de jouer devant une foule de cette ampleur dans le cadre d’une première partie prestigieuse sur les plaines d’Abraham. On peut citer Pascale Picard (Paul McCartney au 400e), Dance Laury Dance (Metallica au FEQ), Mute (The Offspring au FEQ) ou encore Gabrielle Shonk (Lady Antebellum au FEQ).

Quand ça arrive, il faut appuyer très fort sur l’accélérateur et profiter au maximum du moment. « Comme si c’était le dernier show », dit Langevin, en ajoutant dans la même seconde que de toute manière, chez Galaxie, « on fait pas mal ça tous les soirs, il faut l’avouer ».

Retrouver le Pigeonnier

Les Plaines, c’était le bonheur. Mais en acceptant cette première partie impossible à refuser, Galaxie avait dû renoncer à jouer au parc de la Francophonie, son emplacement initial dans la grille horaire de l’édition 2015 du FEQ.

Pour Olivier Langevin, ça avait représenté une petite déception (façon de parler quand on ouvre pour les Rolling Stones) puisqu’il considère que le Pigeonnier est la scène la plus cool du festival. C’est d’ailleurs sur cette scène que Galaxie, dont la tournée estivale suit la sortie de l’album Super Lynx Deluxe, il y a quelques mois, retrouvera le public de Québec, vendredi soir. « De la façon dont le bassin est fait, on dirait que tu n’es pas à l’extérieur. Le son ressemble aussi à ce qu’on retrouve dans un show en salle et il y a une intimité avec le public que tu ne retrouves pas sur d’autres scènes extérieures. C’est comme avoir les avantages d’un show en salle tout en ayant les avantages d’un show dehors. »

Le meilleur des deux mondes, quoi !


Galaxie en concert au parc de la Francophonie, vendredi soir, à 21 h 20.