/news/society
Navigation

Services municipaux: bientôt une application mobile pour le 311

Coup d'oeil sur cet article

Signaler un nid-de-poule ou une rue mal déneigée sur votre téléphone intelligent deviendra possible à Québec, avec la mise en service d’une application mobile pour le 311.

La Ville de Québec a commandé à une firme informatique le développement, la création et l’implantation d’une application mobile pour téléphone et tablette sur laquelle les citoyens pourront demander à la Ville d’intervenir dans une foule de situations.

On pourra, entre autres, signaler un nid-de-poule, un graffiti, la fuite d’une borne-fontaine, un trottoir endommagé, un luminaire de rue non fonctionnel ou encore demander le ramassage de déchets encombrants ou de branches.

La municipalité a attribué le contrat à la firme Spektrum Media Solutions Web à la suite d’un appel d’offres sur invitation. Le montant du mandat s’élève à 98 000 $. La date de mise en service n’est pas encore déterminée.

Au Québec, d’autres villes offrent déjà ce service. C’est le cas de Montréal, de Trois-Rivières et de Laval. Longueuil songe à faire de même. Ailleurs au pays, Calgary, Edmonton, Toronto et Vancouver ont déjà implanté le leur.

Inspirée de Calgary

La conseillère Michelle Morin-Doyle, membre du comité exécutif, indique que la Ville s’est inspirée de l’application de Calgary. « On a voulu s’inspirer des meilleures pratiques. »

« On veut moderniser l’offre de service en ligne et offrir une autre voie de communication pour les citoyens. Ça va réduire les étapes de navigation et être plus rapide et plus convivial », se réjouit-elle. Elle souligne que la Ville souhaite que le service soit évolutif et qu’il s’adapte.

Géolocalisation

L’application offrira d’ailleurs la géolocalisation de l’usager, pour faciliter l’identification du problème.

Certaines alertes de sécurité transmises par la Ville pourront aussi être envoyées par cette application. Le site web qui permet aux citoyens de communiquer leurs demandes à la Ville sera aussi bonifié par la même occasion, signale Mme Morin-Doyle.

L’application sera adaptée au système 311 déjà utilisé par la Ville et assurera l’interface pour que toutes les demandes d’interventions soient comptabilisées dans celui-ci.

Le service 311 a été mis en service en novembre 2016 à Québec. Avec un seul numéro sur tout le territoire, il permet aux citoyens de rejoindre la Ville de Québec et de signaler des situations problématiques ou de faire des demandes d’intervention des services municipaux.

Il permet aussi une comptabilisation en temps réel des plaintes.