/misc
Navigation
Photo wikipedia
L’ascension de Che au rang de symbole planétaire s’amorce avec une photographie recadrée, intitulée «Guerrillero Heroico», prise le 5 mars 1960, lors d’une cérémonie funèbre à laquelle il assistait. Le révolutionnaire avait alors été immortalisé par Alberto Korda, le photographe personnel de Fidel Castro pendant une décennie.
Photo wikipedia
Sur le cliché original, Ernesto Guevara, alors ministre de l'Industrie dans le gouvernement révolutionnaire de Castro, apparaît en plein centre, entouré d’une moitié de visage à gauche et de végétation à droite. L’image est recadrée par le photographe, donnant un caractère romantique à ce personnage plus grand que nature.
Photo wikipedia
Considéré comme étant l’image la plus reproduite au monde, ce portrait a pourtant bien failli rester dans l’ombre. Le Journal Revolucion, pour lequel travaillait Korda, mettra en effet un an à publier la photo.
Photo d'Archives AFP
Retombée dans l’oubli après sa première parution, la photographie gagnera ses lettres de noblesse à la mort du révolutionnaire, assassiné le 9 octobre 1967 en Bolivie, après avoir été blessé, puis capturé la veille par l’armée bolivienne.
Photo d'Archives AFP
En 1967, Korda offre deux exemplaires de «Guerrillero Heroico» à un éditeur italien gauchiste. Puis, à la mort du Che, celui-ci reproduira à très grande échelle le célèbre cliché sur des posters qui seront placardés partout en Italie.
Photo wikipedia
En 1968, l’artiste irlandais Jim Fitzpatrick modifie la photographie originale d’Alberto Korda et crée un poster arborant une version épurée en noir et blanc du portrait.
Photo d'Archives AFP
Peu de temps après, ce poster deviendra un symbole de révolte lors des évènements de Mai 68 en France, puis lors de nombreux autres mouvements de protestation à travers les années.
Photo d'Archives AFP
Grâce à cette photo, le visage du Che est instantanément reconnaissable, et ce, partout dans le monde. Son frère, Juan Martin Guevara, l’a même comparé au Christ. «Je dis que les deux images les plus connues dans le monde sont celles du Christ et du Che. Un ami m’a dit: “tu exagères, le Christ est bien plus connu”. Bien sûr, il est mort il y a 2000 ans, le Che il y a 50 ans. Nous ne serons pas là pour le voir, mais le Che, dans 300 ans, sera toujours le Che.»
Photo d'Archives AFP
Korda ne touchera pas un sou pour ce portrait qui a pourtant fait le tour du monde. Il ne réclamera des droits d’auteur qu’en 1990, alors que la marque Smirnoff utilise l’image du célèbre révolutionnaire pour vendre sa vodka.
Photo d'Archives AFP
Au fil des décennies, le Che est devenu une icône de la culture populaire. Partout sur la planète, son visage est repris à des fins mercantiles, son portrait étant reproduit sur t-shirts, posters et drapeaux. Autrefois combattant anticapitaliste, le révolutionnaire ne pouvait espérer pire dessein: devenir un produit commercial planétaire.
Photo d'Archives AFP
Le mythe entourant Che Guevara, que l’on voit ici aux côtés de l’ex-homme d'État cubain Fidel Castro, confère à ce personnage révolutionnaire une popularité qu’il n’aura jamais atteinte de son vivant.