Spectacles | Spectacles

Elle a rompu avec Michel Therrien

Sophie Chiasson s'est choisie

Jean-Luc Lavallée

Jean-Luc Lavallée @

Journal de Québec, Publié le:

Sophie Chiasson se dit en « grande forme » depuis qu'elle est redevenue célibataire après avoir entretenu une relation de cinq ans avec l'ex-entraîneur des Penguins de Pittsburgh, Michel Therrien.

© Jean-François DESGAGNÉS

Sophie Chiasson se dit en « grande forme » depuis qu'elle est redevenue célibataire après avoir entretenu une relation de cinq ans avec l'ex-entraîneur des Penguins de Pittsburgh, Michel Therrien.

L'animatrice et ambassadrice d'Opération Enfant Soleil, Sophie Chiasson, a confirmé au Journal, mardi, sa rupture définitive depuis les Fêtes avec l'entraîneur Michel Therrien, que les Penguins de Pittsburgh ont limogé en février.

De passage à Québec, sa ville natale, où elle amorce une tournée provinciale de conférences de presse pour Enfant Soleil, la femme de 34 ans est dans une forme splendide. Elle transpire le bonheur après un long passage à vide. Sa récente rupture amoureuse (elle a été avec Michel Therrien pendant cinq ans) a changé sa vie. Pour le mieux. Car partager la vie d'un entraîneur, ce n'est pas une sinécure.

« Je me suis choisie! Et je suis heureuse de l'avoir fait, tranche-t-elle avec assurance. Il fallait que j'étouffe mes sentiments. Que je mette de côté beaucoup de choses au niveau professionnel. Moi, je ne me sentais plus bien là-dedans. C'est difficile de s'épanouir. J'ai une bonne colonne vertébrale, mais je ne suis pas Super Woman quand même. », ajoutant que le hockey prenait beaucoup trop de place dans sa vie, bien malgré elle.

« C'est un travail qui prend la tête, le cœur et les tripes. C'est très demandant. Michel se lève avec le hockey, parle hockey, rêve hockey.y'a pas de place pour autre chose. C'est un univers qui, à la longue, pour une femme (.) est rude. Ça devient à un moment donné que tu n'existes pratiquement plus. Toute la place physique et émotionnelle, tu dois la laisser au hockey. Je devais sacrifier trop de choses », confie-t-elle, visiblement soulagée d'être passée à une autre étape de sa vie, elle qui souhaite devenir maman, un besoin « non négociable ».

Relation à distance

« Ajoutons à cela les déplacements. Moi, j'avais à faire la navette, n'étant pas installée là-bas; alors, je devais me déplacer beaucoup, ce qui est très épuisant », raconte la nouvelle célibataire, qui a profité de l'entrevue pour remettre les pendules à l'heure.

« Dans l'imaginaire collectif, je suis établie aux États-Unis (alors que) je ne suis jamais partie. J'ai toujours eu un appartement à Montréal. Ma famille est ici; je n'ai jamais brisé mes liens professionnels ici, c'est juste qu'on m'a moins vue. »

Therrien à Montréal?

Impossible de passer sous silence le congédiement de Guy Carbonneau, qui pourrait ouvrir la porte à un retour de Michel Therrien derrière le banc du CH. « C'est lui seul qui pourrait répondre. Je ne pense pas que l'organisation ferait ça. Ça serait une première. Connaissant Michel, je ne pense pas qu'il refuserait, mais je pense qu'il aimerait mieux avoir un autre terrain de jeu. C'est très difficile de coacher à Montréal, il en est très conscient. Son rêve, c'est pas mal la Floride! »