Sports | Autres sports

W-League

L'Amiral accède aux séries

simon baillargeon

Publié le:

Émilie Mercier y va d'une solide frappe du pied droit. Sur cette phase de jeu, elle marque son deuxième but de la partie.

© Photo Karl Tremblay

Émilie Mercier y va d'une solide frappe du pied droit. Sur cette phase de jeu, elle marque son deuxième but de la partie.

Ça n'aura pris que 11 minutes à l'Amiral SC de ­Québec pour s'assurer d'une place dans les séries éliminatoires. Le temps de marquer deux buts, et c'en était fait de l'Avalanche de Hamilton, hier après-midi, au stade du ­Séminaire Saint-­François.

Il faut croire que les joueuses avaient bien capté le message de leur entraîneur, qui leur avait ­demandé d'être constantes tout au long de la rencontre.

En effet, après s'être inscrit au pointage très rapidement, l'Amiral SC a totalement dominé son ­adversaire, l'emportant ­finalement par 4-0. « Les filles ont montré un autre ­visage que celui qu'on a vu la ­semaine passée, s'est réjouit l'entraîneur en chef Fabien Cottin. Elles ont fait ce qu'on attendait d'elles. »

Fidèle à son habitude, l'Amiral SC a ouvert le pointage tôt dans la partie grâce à Émilie Mercier (10e minute) qui, avec sa tête, a habilement ­redirigé dans le filet une passe lobée.

Sa coéquipière Mélissa Lesage n'a pas été en reste bien longtemps. À peine une minute après la remise en jeu, elle a profité d'un long retour donné par la ­gardienne Amy Holt pour envoyer le ballon dans un filet complètement désert.

« On avait l'objectif de rentrer fort dans le match et on a réussi. Il fallait remporter ce match pour avoir moins de stress à la ­prochaine partie », a commenté Lesage.

Le reste du match a été tout à l'avantage des Québécoises, qui ont parfaitement maîtrisé le ballon et n'ont rien donné à ­l'offensive de Hamilton. Mercier (48e minute) et Lesage (62e minute) ont récidivé en deuxième demie.

« On a vraiment été capables ­d'imposer notre rythme. On a gardé la possession de la balle et notre jeu d'équipe était intéressant », a ­analysé Lesage.

Place aux séries!

L'Amiral SC est maintenant ­assuré d'être des séries éliminatoires, alors qu'il en est à sa toute première année d'existence.

« Je pense qu'on a surpris beaucoup de monde dans la ligue. Plusieurs pensaient que ce serait dur pour nous, surtout avec nos ­blessés, mais on a démontré le contraire », a souligné Cottin, ­faisant ­référence à la perte de trois de ses quatre ­attaquantes au cours de la saison.

« On ne savait pas trop où ça ­allait nous mener, mais les filles qui ont un rôle plus effacé ont contribué à nos succès », a-t-il ajouté.

L'Amiral SC affrontera le Lady Lynx de Toronto samedi prochain, à Toronto, dans le dernier match de son calendrier régulier.

Québec avait remporté par 3-0 l'autre duel ­entre les deux formations plus tôt cette saison.