Sports | Remparts

Lacroix a toujours la foi

Gilles Moffet

Gilles Moffet @

Journal de Québec, Publié le:

Image #1
Évoluer chez les Bears de Hershey, c'est faire partie d'une longue tradition et l'ex-joueur des Remparts Maxime Lacroix avoue que c'est très particulier de faire partie de cette équipe affiliée aux Capitals de Washington.

Les Bears font partie de la grande histoire de la Ligue américaine puisqu'ils s'y sont joints en 1936 mais s'ils font partie d'une ligue de développement, ils aiment bien avoir le contrôle de leur équipe, de sorte qu'ils alignent plus de joueurs indépendants que n'importe quelle autre équipe de leur ligue.

« C'est une équipe avec beaucoup de vétérans et avec des joueurs âgés, affirme Lacroix. La bonne nouvelle pour moi, c'est qu'on a perdu plusieurs joueurs dans mon rôle et qu'on ne les a pas remplacés, ce qui me laisse croire que j'aurai un rôle plus important à jouer l'an prochain », affirme celui qui est utilisé dans un troisième ou quatrième trio en plus d'évoluer en infériorité numérique. »

Dans la Ligue américaine, les joueurs arrivent de partout, autant de la Ligue nationale que de la ligue East Coast, et si on inclut les vétérans indépendants, ça crée des situations très particulières.

« Malgré l'affiliation avec Washington, le mandat de l'équipe est de gagner et non de faire du développement, soutient Lacroix. Cette année, je suis arrivé de la ligue East Coast et parfois je me suis retrouvé sur la patinoire à la place d'un vétéran avec un gros contrat. Pendant un certain temps, nous étions six trios, ça veut dire qu'il y avait deux trios au complet dans les estrades et ça crée une drôle d'ambiance. »

Pas de rappel

Choix de 5e ronde des Capitals en 2006, Lacroix a encore un an de contrat à écouler à son contrat signé la saison dernière avec les Bears, et il rêve toujours de faire le grand saut. Il n'a jamais été rappelé par les Capitals, mais il espère.

« J'y crois toujours, dit-il. D'ailleurs, je m'inspire d'un gars comme Jay Beagle avec qui j'ai joué cette saison et qui a joué une trentaine de parties avec les Capitals, cette année. Nous jouons le même rôle et parfois je joue mieux que lui et, parfois, c'est lui qui joue mieux que moi. Quand tu joues à ses côtés un soir et que le lendemain il est dans la LNH, ça t'inspire et ça te motive. »

« En tout cas, je suis toujours aussi enthousiaste à l'idée de commencer une nouvelle saison et je me sens prêt. »

photo simon clark

Maxime Lacroix (deuxième à gauche) s'est joint hier à Julien Gagnon, André Jolicœur et Michel Cadrin, à l'occasion du tournoi de golf annuel des Remparts.