/misc
Navigation

Coup de foudre pour le Pinot noir

On vous a servi un divin Pinot noir de la Bourgogne, de l’Oregon, du Niagara ou de Nouvelle-Zélande lors d’une soirée et votre genou a plié à la première rencontre avec un rouge issu de ce noble cépage? Vous vous dirigez par la suite rapido en SAQ pour essayer d’en dénicher quelques-uns qui vous offriront autant de plaisir, sans toutefois vouloir débourser plus de 15, 20 ou 25 $ la quille. Voici 2-3 petites recommandations pour ne pas vous river le nez sur une cuvée manquant de punch et pour tomber vous aussi en amour avec le Pinot!

[Lire la suite]

Dégustation à l’aveugle

Beaucoup de gens croient à tort qu’un bon sommelier devrait être capable de trouver à tout coup le lieu d’origine, le ou les cépages, le millésime et la valeur d’un vin en le goûtant les yeux fermés. Vous savez, ce qu’on appelle «la dégustation à l’aveugle». Il faut avouer que c’est un «jeu» sympa, mais à mon avis, être un bon marchand de bonheur, ça va un peu plus loin que ça!

[Lire la suite]

Harfang des Neiges, Oiseau Bleu, Hochtaler et cie...

Est-ce qu’il m’arrive de goûter des vins de dépanneurs et d’épicerie? Tout à fait et plus d’une vingtaine de différents par année. Est-ce que ces vins m’offrent de l’émotion et du plaisir en dégustation? Pas vraiment, non. Je n’en bois pas avec ma famille et mes amis, mais j’en analyse un bon lot annuellement pour mon boulot de chroniqueur. Aucun de ceux-ci ne m’a jamais fait sourire et encore moins, fait plier du genou...

[Lire la suite]

Loading