/homepage
Navigation
Biathlon

Vaillancourt et Oddou aux anges

Yolaine Oddou termine sa carrière de niveau benjamin sur une excellente note.
© Les ARCHIVES Yolaine Oddou termine sa carrière de niveau benjamin sur une excellente note.

Coup d'oeil sur cet article

Les carrières d'Audrey Vaillancourt et de Yolaine Oddou sont encore toutes jeunes, mais elles ont pris un envol inattendu, ce week-end, grâce à d'explosives performances aux championnats mondiaux junior et benjamin de biathlon tenus à Canmore, en Alberta.

La surprise a commencé jeudi lors de l'épreuve individuelle où Yolaine Oddou a remporté le bronze. L'athlète de 18 ans a ajouté, les jours suivants, la 11e place au sprint et la sixième position à la poursuite. La biathlète de Val-Bélair se dit encore estomaquée d'être montée sur le podium.

« C'est ma dernière saison de niveau benjamin et ça ne peut finir sur une meilleure note », s'est réjouie Oddou lors d'un entretien téléphonique. J'ai ressenti beaucoup de joie et d'excitation. Quand j'ai croisé la ligne d'arrivée et que mon entraîneur m'a dit que j'étais troisième, je ne le croyais pas », a-t-elle continué.

Évidemment, ces résultats tombent à point à l'aube de sa première saison junior, l'hiver prochain.

« Ça me donne vraiment confiance, mais en même temps, je ne sais tellement pas ce que ça donnera chez les juniors que je n'y pense pas trop. Ici, je visais juste le top 15. Alors, même quand j'étais sur le podium après ma course, je n'en revenais pas encore », a lancé la jeune femme.

Vaillancourt sous le choc

À 17 ans, Audrey Vaillancourt en est quant à elle à sa première saison chez les benjamins. L'an dernier, elle s'était surclassée à 16 ans pour participer aux mondiaux et son meilleur résultat s'était avéré la 17e place.

« Je savais que c'était une année pour apprendre et je peux dire, un an plus tard, que ça m'a bien servie. L'an prochain, j'en serai à ma deuxième année benjamin avec encore plus d'expérience. Alors, c'est très encourageant », a dit la cadette de la famille Lebœuf.

Podium satisfaisant

Audrey a d'abord décroché une satisfaisante neuvième place, jeudi, à l'épreuve individuelle. C'est samedi que son moment de consécration est survenu, avec une médaille de bronze au sprint. Elle a terminé le lendemain un brillant parcours avec la cinquième position en poursuite.

« Un podium aux championnats du monde, c'est dur d'égaler ça comme sensation. Je suis extrêmement fière de moi. C'est encore tout flou, je ne le réalise toujours pas. Comme Yolaine, je visais le top 15 et quand j'ai vu qu'elle a terminé troisième jeudi, je me suis dit que moi aussi j'étais capable d'en faire autant », a rigolé l'athlète aussi originaire de Val-Bélair.

En plus du fait enivrant de ramener une médaille dans sa valise pour le retour à la maison prévu jeudi, Vaillancourt apprécie la constance qu'elle a montrée tout au long de l'événement qui se conclut aujourd'hui avec le relais.

« C'est rare dans le biathlon de connaître plusieurs très bonnes courses de suite », a-t-elle spécifié.

Les deux consœurs prendront part aux championnats canadiens à Valcartier, à la fin mars.

Commentaires