/homepage
Navigation

La mémoire de Félix bien vivante!

Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau, présidents d'honneur du spectacle-bénéfice, en compagnie de Nathalie Leclerc, directrice générale et artistique de l'Espace Félix-Leclerc et vice-présidente de la Fondation.
© hoto Benoît Gariépy Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau, présidents d'honneur du spectacle-bénéfice, en compagnie de Nathalie Leclerc, directrice générale et artistique de l'Espace Félix-Leclerc et vice-présidente de la Fondation.

Coup d'oeil sur cet article

Souhaitant garder la mémoire de Félix Leclerc bien vivante, 150 personnes ont assisté au spectacle-bénéfice de la Fondation qui porte le nom de ce grand poète québécois, hier, à la boîte à chansons de l'Espace Félix-Leclerc.

Cette soirée intime, toute en musique en compagnie de Paul Piché, a permis de recueillir 15 000 $ au profit de la Fondation Félix-Leclerc, dont la mission est de perpétuer la mémoire de Félix.

« En 1983, ce sont des amis de mon père qui ont eu l'idée de créer une fondation à son nom, pour aider les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes. Mon père, très ému, a accepté », souligne Nathalie Leclerc, vice-présidente de la Fondation.

Toutefois, au début des années 90, la Fondation fut inopérante, jusqu'à ce qu'elle connaisse un second souffle en 1994, avec l'implication de Nathalie Leclerc. « À l'âge de 14 ans, je m'étais fait la promesse de faire quelque chose pour perpétuer la mémoire de mon père. En lisant son œuvre, je ne pouvais pas croire qu'on allait l'oublier ou la ressortir uniquement après sa mort. Je souhaitais qu'elle demeure vivante et qu'elle fasse autant de bien à moi qu'aux autres », souligne Mme Leclerc.

La relève

La Fondation continue d'aider la relève en remettant les Prix Félix-Leclerc pour la chanson et pour la poésie, destinés aux jeunes auteurs-compositeurs-interprètes. « On leur remet une bourse afin qu'ils puissent continuer d'écrire. On vient ainsi les encourager en leur disant qu'ils sont bons et ont du talent », indique Mme Leclerc. Puis en 2002, l'Espace Félix-Leclerc est né. On y retrouve aujourd'hui un musée rappelant la vie de Félix (1914-1998), une boîte à chansons, ainsi que des sentiers poétiques qui mènent au cœur de l'île et jusqu'au fleuve.

« Il n'est pas nécessaire qu'on entende les chansons de Félix tous les jours à la radio. Il suffit simplement qu'on ne l'oublie pas, qu'il demeure comme une étoile », indique sa fille.

Hier soir, à l'Espace Félix-Leclerc, on pouvait presque sentir sa présence, tout comme lors des trois spectacles-bénéfices précédents qui se sont tous déroulés sous la présidence d'honneur de Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau, Quebecor étant le partenaire principal de la Fondation.

Commentaires