/sports/opinion/columnists
Navigation
Chronique Chasse et pêche

Les dorés du Saint-Laurent au rendez-vous

Coup d'oeil sur cet article

Si vous voulez tenter votre chance de capturer de beaux spécimens de doré jaune dans le Saint-Laurent, tout près de Québec, c'est le temps ou jamais de tenter votre chance. Les gros sont au rendez-vous.

« Vraiment, depuis deux semaines, on peut dire que le doré est vraiment arrivé et qu'il mord bien, explique le guide professionnel Bruno Morency, qui passe sa vie de pêcheur sur le fleuve. Au début de la saison, la pêche était très difficile, surtout en raison des grands vents du Nord et de la température froide qui empêchait l'eau du fleuve de se réchauffer. Maintenant, l'eau est à 70 degrés, ce qui représente un niveau parfait pour le doré. Il se trouve présentement sur les plateaux où il peut satisfaire son appétit. Le poisson fourrage qu'il adore s'y trouve. Il se doit de faire le plus de réserves possible en vue de l'automne qui approche rapidement. »

Pour ce spécialiste, il est clair que c'est le moment ou jamais. « Les gens qui veulent capturer de gros dorés doivent absolument en profiter présentement. Il y a trois facteurs qui doivent être réunis pour augmenter les chances de succès. Il faut tout d'abord trouver une zone d'eau fraîche et bien oxygénée. Il faut aussi découvrir plusieurs postes de chasse où il trouvera toute la nourriture pour se rassasier et, finalement, un endroit profond à proximité des postes de chasse où il pourra aller se reposer et digérer son repas. Une fois ces trois choses réunies, les chances sont bonnes. »

Les techniques

Morency n'est pas avare quant vient le temps de partager ses techniques pour capturer de gros dorés. Selon lui, en respectant certaines règles, alliées aux techniques qu'il suggère, le succès sera au rendez-vous.

« Les techniques pour réussir à capturer de gros spécimens sont très variées. Il faut toutefois que les amateurs de pêche comprennent bien qu'il leur faut porter une grande attention à l'odeur de leur leurre, à la vitesse de présentation de celui-ci et, surtout, qu'il leur faut avoir une précision accrue dans leurs manœuvres, explique notre homme. On peut utiliser un marcheur de fond avec un harnais doré en acier flottant et hameçon remorque de six pouces, ou encore une tête de jig à doubles anneaux, de forme ronde ou torpille avec un hameçon remorque. Les poissons nageurs de type calmant ou semi-calmant avec billes sonores donneront aussi de bons résultats. Un marcheur de fond avec une grosse tête de jig flottante avec hameçon remorque peut aussi très bien faire l'affaire. L'ajout d'odeur sur le leurre est primordial. Elle donne au leurre un aspect réel, camoufle les mauvaises odeurs et favorise une attaque plus rapide et plus féroce de la part du poisson. »

La vérité

Contrairement à ce que bien des gens croient, il est faux de prétendre que les gros dorés se prennent toujours dans 25 à 30 pieds d'eau. « L'alimentation du doré se trouve dans des eaux peu profondes. Il y a des heures à respecter pour le pêcher, dont tôt le matin, au lever du soleil, il est encore dans ses postes de chasse, mais il regagnera rapidement les eaux profondes dès le lever du soleil. À la fin de la journée, lorsque le soleil commence à se coucher, il remonte dans son dortoir pour aller s'alimenter dans quatre à cinq pieds d'eau », explique l'expert.

Commentaires