/homepage
Navigation
Son spectacle a rapporté 20 millions en deux ans

Martin Matte condamné. à l'enrichissement!

Un... deux... trois... quatre billets platine pour Martin Matte, qui a décidé de mettre un terme à la tournée Condamné à l'excellence, même si la demande est encore forte.
Photo STEVENS LEBLANC Un... deux... trois... quatre billets platine pour Martin Matte, qui a décidé de mettre un terme à la tournée Condamné à l'excellence, même si la demande est encore forte.

Coup d'oeil sur cet article

Martin Matte pourrait intituler son prochain spectacle Condamné à l'enrichissement, puisque son Condamné à l'excellence a rapporté 20 millions de dollars, en deux ans seulement. Un record!

« Oui, mais sur ce montant (brut), je dois en donner un million... », badinait l'humoriste de passage, hier, à Québec, pour recevoir un billet quadruple platine pour souligner la vente de 400 000 billets de son spectacle Condamné à l'excellence en un temps record.

Si cette récompense lui a été remise à Québec, c'est en reconnaissance de l'attachement particulier de la population labeaumienne, comme en témoigne le fait que 100 000 de ces billets ont été vendus dans la capitale nationale.

Son spectacle été joué 68 fois à Québec : 49 fois à la salle Albert-Rousseau et 19 au Grand Théâtre. En comparaison, 53 représentations auront été offertes à Montréal, où la tournée se terminera par une série de trois représentations au Centre Bell, du 25 au 27 février.

D'ici là, Martin Matte retournera au Grand Théâtre, pour la dernière fois, les 18 et 19 février 2010. « On a pensé au Colisée Pepsi, mais on n'a pas senti de réelle demande », a expliqué son gérant-producteur, François Rozon, en ajoutant, avec un clin d'oeil : « On aurait peut-être dit oui dans un nouveau Colisée... »

Au total, la tournée aura produit plus de 20 millions de dollars en revenus bruts, en plus de générer des retombées économiques que François Rozon évalue « entre 50 et 60 millions de dollars ». «C'est autant que le Grand Prix de Montréal », ajoute-t-il avec fierté.

Beaucoup d'argent

Martin Matte fait beaucoup d'argent et il ne s'en cache pas. À ses 300 derniers spectacles, tous présentés à guichets fermés, s'ajoutent les revenus d'un DVD sur la préparation du spectacle, vendu à 50 000 exemplaires, et ceux à venir du DVD du spectacle dont la sortie est prévue pour le printemps. Et c'est sans compter les revenus de Honda, le produit auquel il est associé depuis maintenant neuf ans.

« Ça me permet de gâter les gens autour de moi. Au Québec, c'est comme mal de faire de l'argent, mais moi, je vis bien avec ça », raconte-t-il.

Son gérant se dit persuadé que Martin Matte aurait pu promener encore longtemps Condamné à l'excellence et atteindre 500 000 et même 600 000 billets vendus. « Mais j'ai décidé d'arrêter avant d'en perdre le goût », explique Martin Matte, en disant avoir le goût de relever de nouveaux défis et de s'octroyer un temps d'arrêt pour se ressourcer.

Il est sollicité par tous les réseaux de télévision et par divers projets de cinéma, dit son gérant. Mais Martin Matte a plutôt le goût d'aller tenter sa chance en France, quitte à s'établir à Paris avec sa famille durant un certain temps.

pierre.nadeau@journaldequebec.com

Commentaires