/homepage
Navigation
Alcool au volant

Marc Bellemare se réjouit

Coup d'oeil sur cet article

« J'en vois du matin au soir, au bureau, des accidentés de la route, alors je suis favorable à cette mesure-là. »

L'ex-ministre de la Justice et avocat bien connu Marc Bellemare, qui défend de nombreuses victimes de la route, se réjouit de l'intention de la ministre Boulet de baisser le seuil légal à 0,05 pour l'alcool au volant. Selon lui, « la proposition est bonne » et le Québec est rendu là.

« Écoutez, on est les derniers au Canada. À partir de 0,05, il est mondialement établi sur des bases assez solides que les facultés sont déjà affaiblies, alors si on veut être logique, il faudrait qu'on modifie le code (de la sécurité routière) à cet égard. Je suis favorable à ça depuis longtemps », a-t-il signalé en entrevue.

L'avocat se dit favorable, en fait, à « toute mesure qui est susceptible de diminuer le nombre d'accidents » et rappelle que les conséquences pour l'automobiliste fautif ne seront « tout de même pas immenses ». « Ça ne veut pas dire qu'on ne modifiera pas le code criminel un jour pour que la barre soit ramenée à 0,05 partout au Canada, mais pour l'instant, c'est juste une modification au CSR qui fait en sorte qu'à 0,05, on vous empêche de continuer. »

Me Bellemare aimerait toutefois que les gouvernements s'attardent davantage au « cas scandaleux des multirécidivistes » qui se font prendre 16 ou 17 fois sans perdre leur permis à vie.

Commentaires