/homepage
Navigation
Santé

Le CHUQ se tourne vers le jetable

Coup d'oeil sur cet article

Le CHUQ met fin à son contrat avec la buanderie Partagec pour tout ce qui touche la lingerie réutilisable dans ses blocs opératoires, invoquant des problèmes d'asepsie liés au processus de nettoyage.

L'établissement (CHUL, Hôtel-Dieu de Québec, Saint-François-d'Assise) utilisera dorénavant des fournitures jetables pour tous les champs opératoires et les blouses de chirurgie, portées par-dessus les vêtements du personnel.

« Au printemps, on avait cessé d'utiliser de la lingerie réutilisable parce que celle-ci revenait du nettoyage avec de la charpie et des trous. On a fait des tests jusqu'à l'automne, mais ceux-ci ne se sont pas révélés concluants. Partagec a fait des efforts pour développer nouvelles techniques, mais la firme n'est pas arrivée à des résultats qui répondent à nos normes en matière d'asepsie, explique une porte-parole du CHUQ, Pascale Saint-Pierre.

« Nous avons avisé Partagec, le 21 janvier, de notre décision. Pour ce qui est de la lingerie jetable, la question environnementale a été considérée, mais ce n'était pas un facteur prépondérant sur la sécurité. Nous sommes en négociation avec différents fournisseurs en lingerie jetable. On a bon espoir de conclure une entente à des coûts comparables à ceux de la lingerie réutilisable », ajoute Mme Saint-Pierre.

Partenaire majeur

Il n'a pas été possible, hier, de joindre le directeur général de la buanderie Partagec, Denis Quinn. Le CHUQ est un partenaire-client majeur de cette entreprise qui dessert les établissements de santé de la région.

À l'hôpital de l'Enfant-Jésus, on utilise de la lingerie jetable depuis quelques années déjà, au bloc opératoire, en raison de la diversité et de la complexité des interventions. À l'hôpital du Saint-Sacrement, le personnel du bloc opératoire se sert de lingerie réutilisable. « Pour le moment, on ne remet pas en question notre entente avec Partagec », précise Geneviève Dupuis, du CHA.

Du côté de l'Institut universitaire en cardiologie et pneumologie de Québec, Partagec fait l'entretien du linge vert et bleu (uniformes), du linge blanc et celui ensaché (serviettes, draps, couvertures en finette). Selon un porte-parole, Joël Clément, il n'a jamais été question de modifier cette entente.

Commentaires