/homepage
Navigation
football

Un premier test pour Grenon et Prud'homme

Son cahier de jeux dans les mains, le coordonnateur offensif Marco Iadeluca s'entretient avec ses quarts-arrières Bruno Prud'homme (12) et Tristan Grenon (5).
© Collaboration spéciale Son cahier de jeux dans les mains, le coordonnateur offensif Marco Iadeluca s'entretient avec ses quarts-arrières Bruno Prud'homme (12) et Tristan Grenon (5).

Coup d'oeil sur cet article

ORLANDO | La bataille ne se gagnera pas en Floride, mais les quarts-arrières Tristan Grenon et Bruno Prud'homme sont pleinement conscients qu'ils doivent connaître un bon camp de printemps.

Avec les départs de Benoît Groulx et de Cesar Sanchez-Hernandez, le poste de pivot numéro un est ouvert. Que le meilleur gagne.

« Ce n'est pas ici que je vais gagner ma place, a déclaré Grenon, mais il s'agit d'une belle occasion de montrer ce que je peux faire. Une partie de l'évaluation se fera toutefois en Floride même si je pense que le choix du partant se fera seulement dans la semaine avant notre premier match. »

Grenon et Prud'homme ont joué ensemble un an avec les Élans de Garneau. « Bruno était mon ami avant et il l'est encore, a assuré Grenon. On veut travailler ensemble pour le bien de l'équipe. On n'est pas là pour se mettre des bâtons dans les roues. En bout de ligne, le meilleur va jouer. »

À son premier camp de printemps, le joueur par excellence sur la scène collégiale AAA en 2008 est emballé. « Je suis vraiment excité, a-t-il exprimé. Je ne pensais pas que le camp en Floride pouvait être aussi le fun. Les entraîneurs nous laissent beaucoup de temps afin qu'on tisse des liens avec nos coéquipiers et qu'on contruise la chimie d'équipe. »

Grenon a bien aimé son premier contact avec le nouveau coordonnateur offensif Marco Iadeluca qui sera également son entraîneur de position.

« Lorsque Justin (Éthier) a annoncé son départ, je pensais que c'était la fin du monde, a-t-il illustré, mais Marco est un très bon entraîneur. Pour un jeune joueur qui est toujours en mode apprentissage comme moi, il possède deux qualités très importantes. Marco est compréhensif et patient, ce qui est important pour moi. »

Retour comme quart-arrière

Utilisé comme ailier espacé l'an dernier après deux saisons comme pivot, Prud'homme estime qu'il aura besoin d'une période d'adaptation, mais rien de dramatique. « C'est la vitesse pour décrocher le ballon que je dois retrouver, a-t-il expliqué. Je remets la machine en marche et j'ai déjà vu une amélioration après une seule journée. »

Prud'homme ne regrette pas son passage comme receveur. « Je suis content d'avoir vécu cette expérience et je pense que cela va m'aider, a-t-il affirmé. Je peux anticiper plus facilement la vision des receveurs. »

Prud'homme ne fait pas de cachettes sur ses intentions. « À ma quatrième saison, je dois prouver que je peux mener l'équipe et prendre ma place, a-t-il déclaré. Je dois m'affirmer comme leader et gagner la confiance des gars.

Commentaires