/homepage
Navigation
Football

Une autre dure épreuve pour Michel Boudreault

Coup d'oeil sur cet article

Le garde Michel Boudreault a le moral dans les talons.

Alors qu'il croyait être au sommet de son art en prévision du camp d'évaluation de la LCF qui se déroulera du 12 au 14 mars à Toronto, le garde a eu une désagréable surprise à la mi-janvier lorsque le médecin lui a retiré les vis de sa jambe gauche.

« Dès que je bouge, ma cheville enfle, a expliqué le produit des Élans de Garneau qui a subi une double fracture dès les premiers jours du camp d'entraînement en août dernier. C'est plus difficile mentalement que physiquement. Ce n'est pas évident de garder le moral. »

« J'avais recommencé à courir avant qu'on enlève mes vis, mais j'en suis maintenant incapable, a ajouté Boudreault. Mon péroné est bien guéri, mais ce n'est pas le cas de ma cheville. »

Le secondeur Vincent Lehoux avait subi une blessure identique en 2007 et il avait dû patienter jusqu'au camp d'entraînement avant d'être parfaitement rétabli. « Pour ce genre de blessure, on parle d'une période de réhabilitation variant de 8 à 12 mois, a souligné Boudreault. Faut croire que ma progression est normale puisque je me suis blessé il y a six mois, mais j'espérais un retour plus rapide compte tenu que la guérison se déroulait bien. »

Traitements quotidiens

À Orlando, Boudreault reçoit des traitements quotidiens du physiothérapeute Guy Asselin et il tentera de recommencer à jogger. « Je souhaite néanmoins me rendre à Toronto pour le camp d'évaluation, a-t-il indiqué. Je participerai aux entrevues et je ferai le bench press. Mes objectifs ont considérablement changé. »

Le centre Louis-David Gagné avait vécu une situation similaire l'an dernier, à Toronto, après s'être blessé à un genou en Floride.

Le Rouge et Or a avisé les dirigeants de la LCF des ennuis de santé de Boudreault afin qu'ils puissent inviter un autre joueur de ligne offensive si nécessaire.

« Je souhaitais connaître un bon camp d'évaluation afin d'être repêché, a indiqué Boudreault. Maintenant, je vais me concentrer à connaître une bonne saison avec le Rouge et Or. Cela va débloquer un jour, et j'attends ce moment avec impatience. »

Avant de se blesser, Boudreault était destiné à prendre la relève de Vincent Turgeon comme partant à la position de garde, mais il a plutôt passé la saison 2009 sur la touche.

Commentaires