/homepage
Navigation
Football | rouge et or

Mission accomplie pour Marco Iadeluca

À ses premiers pas chez le Rouge et Or, le coordonnateur offensif Marco Iadeluca a profité du camp de printemps pour se familiariser avec les joueurs.
Collaboration spéciale À ses premiers pas chez le Rouge et Or, le coordonnateur offensif Marco Iadeluca a profité du camp de printemps pour se familiariser avec les joueurs.

Coup d'oeil sur cet article

En poste depuis moins de deux mois, le nouveau coordonnateur offensif Marco Iadeluca estime avoir atteint ses objectifs lors du camp de printemps du Rouge et Or de l'Université Laval qui a pris fin jeudi.

Afin de se préparer pour le camp de printemps, Iadeluca s'était assis avec son prédécesseur, Justin Éthier, afin d'éplucher le cahier de jeux. L'étude de films était également au programme. Ils ont revu toutes les parties de la saison 2009.

« Le plus important était d'apprendre à connaître les gars, mentionne Iadeluca d'entrée de jeu. Nous avions eu trois pratiques à l'intérieur avant le départ pour la Floride, mais je voulais voir de plus près ce que j'avais entre les mains. J'ai maintenant des séquences vidéo de tout le monde. »

Iadeluca ne prévoit pas tout virer à l'envers. « Il est encore trop tôt pour parler de l'identité que je souhaite donner à l'offensive, mais nous allons prioriser la continuité, souligne-t-il. Je viens de la même école que Justin. Je devais me familiariser avec la terminologie qui était celle de Justin.

« La préparation se poursuivra au retour à Québec, ajoute l'ancien coordonnateur offensif du Phénix d'André-Grasset et des Cougars de Saint-Léonard. Chaque fois que j'aurai la chance de m'asseoir avec Justin, je vais le faire.

« Je suis vraiment heureux de faire du coaching à temps plein, a poursuivi Iadeluca avec son plus beau sourire. J'ai été bien accueilli par les joueurs et les entraîneurs et tout le monde a tout fait pour me rendre à l'aise. »

Quarts-arrières

Le départ de Benoît Groulx laisse un grand vide au sein de l'attaque du Rouge et Or, mais Iadeluca se dit rassuré par ce qu'il a vu en Floride. « Nous avons deux quarts-arrières qui ont peu d'expérience en temps de jeu, reconnaît-il, mais on n'aura pas besoin de ralentir ce qu'on veut faire. Le cahier de jeu au complet sera disponible. »

Les courses nord-sud ont eu une belle place dans les jeux offensifs. « Ce n'est pas quelque chose qu'on voyait beaucoup à Laval dans le passé, explique-t-il. C'est une façon de courir qui est plus physique. La venue de nouveaux joueurs de ligne offensive en août va nous aider dans cette stratégie. »

Quelques joueurs ont attiré l'attention du nouveau coordonnateur offensif. « Je le connaissais peu, mais Maxime Béland m'a beaucoup impressionné, affirme-t-il. Il porte attention à tous les détails. »

Iadeluca a aussi eu de bons mots pour trois recrues sur la ligne offensive. « Steeve Vachon et Pierre Lavertu ont très bien fait, précise-t-il. Quant à Étienne Gravel, je le connaissais bien pour l'avoir dirigé à André-Grasset l'an dernier, mais je ne pensais pas qu'il ferait aussi bien, aussi rapidement. »

Commentaires