/homepage
Navigation
OPÉRÉ À UN GENOU

« Le plus gros obstacle de ma vie » - JOASH GESSE

Joash Gesse a établi un record personnel au développé couché en 
soulevant la barre de 225 livres à 33 reprises. Établie en mai dernier lors du Défi Est-Ouest, sa marque précédente était de 28.
© Photo TORONTO SUN Joash Gesse a établi un record personnel au développé couché en soulevant la barre de 225 livres à 33 reprises. Établie en mai dernier lors du Défi Est-Ouest, sa marque précédente était de 28.

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | La longue traversée du désert de Joash Gesse tire à sa fin.

Victime d'une déchirure du ligament croisé antérieur au genou droit en septembre au PEPS contre le Rouge et Or de l'Université Laval, le secondeur étoile des Carabins a néanmoins disputé trois autres parties avant de se résoudre à passer sous le bistouri.

« C'est certainement le plus gros obstacle que j'ai rencontré dans ma vie, a-t-il exprimé. Les trois premières semaines après mon opération furent très difficiles. Je me chicanais avec tout le monde et je m'isolais, ne voulant pas accepter l'aide qu'on m'apportait. »

« C'est mon année de repêchage et c'est l'année où je voulais exploser, poursuit Gesse. Je voulais montrer aux équipes de la LCF que je pouvais rivaliser avec des secondeurs de la trempe de Cory Greenwood et Shomari Williams. »

Dans ses premières entrevues, vendredi soir, avec Calgary, Saskatchewan et Winnipeg, Gesse a été rassuré par les dirigeants, mais une certaine inquiétude le ronge toujours. « Les entraîneurs m'ont dit de prendre le temps de guérir mon genou, a-t-il souligné, et ils me connaissaient, cela m'a apaisé un peu. Toutefois, il y a de très gros joueurs autour de moi et je ne peux rien prendre pour acquis. Je ne contrôle rien et je serai stressé jusqu'au 2 mai (la journée du repêchage). »

« Avant ma blessure, j'étais prêt pour les rangs professionnels, a ajouté la recrue par excellence dans la conférence Québec en 2006, et je ne voulais pas revenir disputer une cinquième saison universitaire. Tout peut changer très vite l'année suivante. »

Réadaptation

Gesse estime qu'il sera rétabli à 100 pour cent à la fin avril, ce qui lui donnera plus d'un mois pour se préparer pour les camps de la LCF. « À la mi-avril, je vais faire parvenir mon rapport médical à toutes les équipes pour les prévenir de l'évolution de ma situation, a-t-il précisé. Je devrais être à 95 pour cent de mes possibilités, mais on ne sait jamais. Je ressens parfois de la douleur et je me questionne dans ces moments si je serai prêt. Mon deuil sera fait uniquement lorsque je serai capable de courir à plein régime. » Classé au 8e rang lors du dernier classement de la Centrale de recrutement de la LCF, Gesse risque de glisser de quelques échelons. « Mon orgueil me dit que je veux sortir en première ronde ou tôt en deuxième, a-t-il mentionné, mais je réalise aussi que le rang de sélection ne veut rien dire. Je comprends maintenant que les équipes choisissent avant tout selon leurs besoins. »

« Mon but est de sortir parmi les trois premiers secondeurs, ajoute Gesse du même souffle. Il y a vraiment un bon groupe au camp d'évaluation. »

Commentaires