/homepage
Navigation
Tigres

Yanni Gourde, le guerrier

Malgré sa petite stature, Yanni Gourde n'a pas hésité à jeter les gants contre Frédérick Roy des Remparts.
© Jean-François Desgagnés Malgré sa petite stature, Yanni Gourde n'a pas hésité à jeter les gants contre Frédérick Roy des Remparts.

Coup d'oeil sur cet article

Il n'est pas grand, il n'est pas imposant physiquement, mais il n'a peur de rien.

À 5 pi 8 po et 143lbs, la recrue Yanni Gourde, avec 16 minutes de punition, est le joueur le plus puni des Tigres de Victoriaville en séries. Ce n'est toutefois pas en raison de son indiscipline puisqu'il a passé un total de dix minutes au cachot après avoir jeté les gants à deux reprises, dont une devant Frédérick Roy, des Remparts.

« Les combats font partis du jeu et, si je peux amener de l'énergie à l'équipe de cette façon, je ne reculerai pas. Je me suis battu contre Roy, mais je ne l'ai pas cherché. C'est seulement arrivé comme ça », a plaidé le produit des Élites de Jonquière.

Il faut toutefois dire que, dans les deux premiers matchs de la série, Roy s'est fait aller le mâche patates à plusieurs reprises aux dépens des joueurs des Tigres, dont envers le gardien Kevin Poulin.

« Nous devons continuer de l'ignorer. De toute façon, en avant par 2-0 dans la série, nous sommes confiants, mais les gens n'ont pas encore vu notre vraie équipe, surtout à l'attaque. »

Yannick Jean, le pilote des Tigres, ne tarit pas d'éloges à l'endroit de son jeune protégé.

«Yanni est un joueur énergique et, dans la majorité des équipes, il pourrait pivoter un des trois premiers trios. Il accepte son rôle et il fera tout en son pouvoir pour aider son équipe à gagner.»

Blessure au dos

Pendant le camp d'entraînement, le patineur originaire de Saint-Narcisse a été victime d'une blessure au dos. Celle-ci l'a tenu à l'écart du jeu pendant deux mois.

«Avant sa blessure, Yanni était le meilleur joueur de l'équipe. Il a raté plusieurs parties et il a dû prendre les bouchées doubles. Il apporte une grande énergie à notre équipe et il peut traîner son trio à lui-seul, lorsque la situation l'exige», a confié Jean.

Quant au principal intéressé, il accepte très bien son rôle.

«Après les échanges des Fêtes, mon temps de glace a diminué un peu, mais je suis loin de m'en plaindre. Nous avons une équipe puissante et, en suivant des joueurs d'expérience, ça m'aide dans mon cheminement. Au hockey, le but est de gagner et ce que je vis présentement ne pourra que m'aider pour les années à venir.»

Commentaires