/homepage
Navigation
FIMAV

Un cocktail de styles musicaux

Coup d'oeil sur cet article

Après une pause d'un an, histoire de se ressourcer, le Festival International de Musique actuelle de Victoriaville (FIMAV) est de retour et présentera sa 26e édition du 20 au 23 mai.

Événement novateur s'il en est un, le FIMAV veut prioriser les échanges et les rencontres entre musiciens de différents milieux de styles musicaux variés. Depuis ses débuts, le Festival rend accessible la culture d'avant-garde aux gens du Centre-du-Québec et même d'ailleurs. Quelque 85 % de la clientèle du festival vient de l'extérieur de Victoriaville, selon le directeur artistique, Michel Levasseur.

Cette année, le Festival réservera plusieurs premières mondiales présentées par des artistes du Québec, de la Belgique, d'Australie, des États-Unis... Au total, 20 concerts offerts par une centaine de musiciens provenant de 12 pays prendront l'affiche. Seize des concerts seront sur des scènes intérieures (Colisée Desjardins, Cinéma Laurier et au Théâtre Par­mi­nou); le reste à Place Ste-Victoire et aux abords de la piste cyclable.

Les Québécois occuperont aussi une place importante dans la programmation. Ainsi, les concerts d'ouverture et de fermeture, au Colisée Desjardins, seront conçus par Sam Shalabi et René Lussier.

L'artiste de Québec Érick D'Orion présentera deux projets, l'un en trio (Bold) et l'autre en solo (l'Installation sonore, solo de musique concrète pour six pianos sans pianiste). C'est après une première participation au FIMAV que la carrière internationale de D'Orion a pris son envol.

La programmation, conçue et dirigée par Michel Levasseur, propose aussi de nouveaux volets : installations sonores et cinéma. L'événement « international » de la fête sera sans doute la présence de M. Bill Dixon, qui y présentera son spectacle Tapestries for small orchestre. Pour infos : www.fimav.qc.ca

serge.drouin@journaldequebec.com

Commentaires