/homepage
Navigation
FRAUDE ENVERS DES PERSONNES ÂGÉES

Mario Gravel reste derrière les barreaux

Mario Gravel
© Courtoisie Mario Gravel

Coup d'oeil sur cet article

Mario Gravel, 47 ans, accusé, mercredi dernier, de fraude envers des personnes âgées vivant dans les centres d'accueil, devra passer les restes des procédures judiciaires derrière les barreaux.

C'est ce qu'a décidé le juge Carol St-Cyr après avoir entendu les arguments de la Couronne (Me Nathalie Chouinard) et de la défense (Me Louis-Michel Côté), hier, au palais de justice de Québec.

La semaine dernière, au moment de la comparution, Me Côté avait demandé un examen sur l'aptitude de son client à comparaître puisque celui-ci souffre de troubles de la personnalité bipolaire.

Apte

L'aptitude étant établie, la Couronne s'est opposée à la remise en liberté de Mario Gravel puisque ce dernier, seulement quelques jours après avoir réglé un dossier en mai pour des faits similaires, aurait repris son manège de se présenter dans des résidences pour personnes âgées en perte d'autonomie pour leur « imposer » des travaux ménagers à fort prix.

C'est ainsi, selon la Couronne, qu'un homme de 82 ans et deux femmes de 81 ans et 86 ans, toutes souffrant de problèmes cognitifs, se sont vu spolier de montants variant de 600 $ à 4 000 $ pour des travaux ménager non sollicités qui n'ont pris que quelques minutes à accomplir.

La sœur et la conjointe se sont offertes en garantie, mais malgré l'empathie qu'il a manifestée à l'égard de l'accusé, la juge St-Cyr a décidé de maintenir le prévenu en détention de crainte qu'il ne récidive.

Mario Gravel reviendra en cour le 6 juillet.

Commentaires