/homepage
Navigation

Vol à la carabine à plomb

Coup d'oeil sur cet article

Deux jeunes de vingt ans en goguette dans la capitale nationale ont eu la malencontreuse idée de « faire » un dépanneur en utilisant les carabines à plombs qui se trouvaient dans la voiture de l'un d'eux.

Vers 22 h 30, dimanche, les deux individus se sont présentés, armés et le visage masqué d'un foulard, dans un dépanneur du boulevard Henri-Bourassa dans le secteur Charlesbourg, pour y tourner une nouvelle version d'un film de John Wayne.

Après avoir mis la main sur 150 $ et 14 paquets de cigarettes, l'un des deux voleurs a eu une autre idée saugrenue, celle de tirer un coup de carabine à plombs dans le dépanneur avant de prendre la fuite. Tout cela devant la lentille attentive de la caméra de surveillance.

Forts d'une description de la voiture, les patrouilleurs de la police de Québec l'ont rapidement repérée quelques coins de rue plus loin. Ils y ont retrouvé les foulards, les carabines à plombs et les cigarettes et procédé à l'arrestation des deux jeunes.

Carl Champoux et Francis Cipriani, de Victoriaville, ont comparu hier au palais de justice de Québec relativement à cette affaire.

S'ils sont reconnus coupables des accusations de vol qualifié, d'utilisation d'une arme à feu lors d'un crime et d'utilisation d'une fausse arme lors de la perpétration d'un crime auxquelles ils font face, ils encourent une peine minimale d'un an d'emprisonnement en vertu des nouvelles dispositions du Code criminel.

Le ministère public (Me Éric Beauséjour) s'est objecté à leur remise en liberté. Leur enquête en cautionnement est fixée à demain.

Commentaires