/homepage
Navigation
Remparts

Déçu pour les francophones

L'ancien joueur et entraîneur du Canadien, Guy Carbonneau, a pris place derrière le banc des Saguenéens pour assister leur pilote, Richard Martel (à gauche).
© Didier Debusschère L'ancien joueur et entraîneur du Canadien, Guy Carbonneau, a pris place derrière le banc des Saguenéens pour assister leur pilote, Richard Martel (à gauche).

Coup d'oeil sur cet article

Comme à peu près tous les Québécois, Guy Carbonneau est déçu de constater que les Québécois au sein du Canadien de Montréal deviennent une espèce en voie d'extinction.

« C'est très surprenant car la direction sait que c'est important et des équipes comme Pittsburgh, Tampa Bay et quelques autres ont plus de Québécois que le Canadien, dit-il.

« Je comprends qu'on veut avoir une équipe compétitive, qu'on ne peut pas aller chercher tous les Québécois, et que tout le monde se sert un peu du Canadien comme planche de salut. Et on n'a pas besoin d'en avoir 15 mais il en faudrait plus. »

Carbo a également sursauté lorsqu'il a appris que Randy Cunneyworth avait été préféré à des entraîneurs Québécois comme Pascal Vincent et André Tourigny avec le club-école du Canadien à Hamilton.

« Ça m'a déçu encore plus pour les entraîneurs que les joueurs, dit-il. Nous avons de bons entraîneurs au Québec et j'aurais aimé voir une continuité (francophone) après l'embauche de Guy Boucher à Tampa Bay même si Randy Cunneyworth est un très bon coach.

« Chose certaine, plus Boucher aura du succès dans la LNH plus ça va aider nos entraîneurs. »

Les Remparts transigent

Patrick Roy a procédé à une transaction mineure, vendredi, expédiant le défenseur de 18 ans, Jordan Murray, au Titan d'Acadie-Bathurst en retour d'un choix de 9e ronde en 2011. Murray, qui est origninaire de Moncton, retourne donc près de chez lui et il aura la chance de jouer régulièrement avec le Titan.

« À 18 ans, on voulait lui donner une chance de jouer dans la ligue, mais on considère que Philippe Archambault et Ryan Cunklin (deux défenseurs de 17 ans au camp des Remparts) sont en avant de lui, a expliqué Patrick Roy. Sylvain Couturier (le directeur général du Titan) m'a garanti qu'il avait une place pour lui dans son alignement et c'est une bonne solution pour Murray. Sans cette garantie, je l'aurais gardé sur notre liste de réserve. On l'avait signé comme agent libre et ce n'était pas une question d'avoir un prix pour lui, mais plutôt de lui donner une chance de jouer. »

Commentaires