/homepage
Navigation
ÉQUIPES D'ÉTOILES

Un firmament Rouge et Or

Pierre Lavertu vit un véritable conte de fées à ses débuts dans les rangs universitaires. Partant dès le premier match, le centre a été sélectionné, hier, au sein de l'équipe d'étoiles.
© Les Archives - Jean-François Desgagnés Pierre Lavertu vit un véritable conte de fées à ses débuts dans les rangs universitaires. Partant dès le premier match, le centre a été sélectionné, hier, au sein de l'équipe d'étoiles.

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l'Université Laval domine les équipes d'étoiles dévoilées, hier, avec 11 sélections.

Le Vert & Or de Sherbrooke et les Carabins de Montréal en comptent chacun six comparativement à deux pour les Stingers de Concordia et les Gaiters de Bishop's et à une pour les Redmen de McGill.

Du nombre, on retrouve cinq joueurs qui furent des choix unanimes des six entraîneurs, dont trois des champions de la saison régulière. Il s'agit du garde Pascal Baillargeon, de l'ailier défensif Arnaud Gascon-Nadon et du botteur de précision Christopher Milo. Ce dernier se taille une place sur l'équipe d'étoiles pour la quatrième année d'affilée, soit comme botteur de précision, de dégagement ou dans les deux catégories comme cette année. Le demi inséré Alexandre Poirier et le secondeur Kevin Régimbald-Gagné, du Vert & Or de Sherbrooke, sont les deux autres joueurs qui ont fait l'unanimité.

Les autres étoiles du Rouge et Or en offensive sont le centre recrue Pierre Lavertu, l'ailier espacé Julian Feoli, dont il s'agit de la troisième sélection, le porteur de ballon Sébastien Lévesque même s'il a raté cinq parties et le quart-arrière Bruno Prud'homme, qui a terminé à égalité avec Jean-Philippe Shoiry.

Mettre les honneurs de côté

En défensive, le demi de coin Olivier Turcotte-Létourneau est honoré pour la troisième année tout comme le demi défensif Maxime Bérubé. Le secondeur Frédéric Plesius mérite la première sélection.

«Ce serait difficile de ne pas être satisfait, a mentionné l'entraîneur-chef Glen Constantin. Je suis content pour les joueurs, mais on doit mettre ces honneurs individuels de côté pour se concentrer sur les objectifs d'équipe. On en reparlera dans le temps des fêtes en famille. »

« Ces 11 sélections sont le reflet de notre saison, a résumé Constantin. Nous avons de bons joueurs qui embarquent dans nos systèmes. »

Constantin était déçu pour quelques joueurs qui ont été laissés de côté. « C'était prévisible qu'on n'ait pas deux secondeurs, mais Samaël Lavaud a connu une très bonne saison, a-t-il souligné. Même chose pour Dominique Noël et Jonathan Laliberté sur la ligne tertiaire. »

Surprise pour Prud'homme

Même s'il a raté deux parties en raison d'une commotion cérébrale, Prud'homme a retenu l'attention des voteurs. « Je m'attendais plus ou moins à cette nomination, a-t-il souligné. Je suis content de ma saison, mais le crédit va aux 12 joueurs en offensive. »

Constantin était très heureux pour Prud'homme. « C'est le fun qu'un gars qui a sacrifié une saison pour le bien de l'équipe en acceptant d'évoluer comme receveur soit récompensé, a-t-il raconté. C'est une belle preuve que le concept d'équipe est payant. »

Recrue comblée

Partant dès le premier match de la saison, Lavertu connaît une saison de rêve jusqu'à présent. « Je dois me pincer à l'occasion pour garder les deux pieds sur terre, a imagé le centre recrue. J'ai eu la chance d'être entouré par des gars de 4e et 5e année sur la ligne offensive. À mes yeux, c'est un honneur collectif. Malgré cet honneur, je suis conscient que j'ai encore plusieurs points à améliorer. »

Le tableau complet des joueurs étoiles est publié à la page 83.

Commentaires