/homepage
Navigation

« Leur réaction me touche beaucoup »- MARC SANTERRE

Marc santerre est ravi par la réaction des joueurs.
© Les archives Stevens Leblanc Marc santerre est ravi par la réaction des joueurs.

Coup d'oeil sur cet article

Marc Santerre est touché par la réaction de ses joueurs qui lui démontrent un appui sans égal.

«Leur réaction me touche beaucoup et me fait du bien, a exprimé Santerre dont le contrat n'a pas été renouvelé à la barre des Carabins de Montréal. C'est le reflet de l'équipe solidaire et unie que nous avons bâtie.

«Les gars appréciaient la direction dans laquelle on se dirigeait et ils veulent savoir où les dirigeants s'en vont, de poursuivre Santerre. Ils ont raison d'agir ainsi. Même si je suis content, je vais rester à l'écart, car ce n'est pas de mes affaires.»

Santerre envisage même un retour avec les Carabins. «Je demande juste d'avoir l'occasion de passer par-dessus cette erreur, a-t-il confié. Tout le monde fait des erreurs. C'est clair que les gars ne seront pas difficiles à motiver si je reviens.»

Aucun reproche

Comment le successeur de Santerre sera-t-il accueilli si jamais la direction du programme d'excellence refuse de revenir sur sa décision? «Même si Jacques Dussault avait quitté par lui-même, j'ai eu besoin de deux ans avant d'être accepté, a-t-il souligné. Mon éventuel successeur devrait y penser comme il faut surtout s'il a d'autres options.»

Invité à rencontrer sa patronne, mercredi après-midi, Santerre croyait que Manon Simard allait profiter de l'occasion pour lui offrir un nouveau contrat. Il a eu tout un choc lorsqu'on lui a dit que ses services n'étaient plus requis. «Je pensais que le renouvellement de mon contrat n'était qu'une formalité, a-t-il raconté. En me remerciant, on ne m'a donné aucun argument sauf qu'on voulait aller dans une autre direction.

«On m'a dit que Jacques Dussault avait bâti le programme et que mon rôle avait été de consolider et d'organiser, d'ajouter Santerre. Pour la troisième étape, je n'étais pas dans les plans. Je lui ai demandé quelle aurait été sa décision si nous avions gagné la Coupe Vanier, mais elle n'a pas voulu répondre.»

Même s'il trouvait difficile de ne pas savoir ce que l'avenir lui réservait, Santerre avait été rassuré par Simard. «C'était une situation délicate, mais on m'a dit de ne pas m'en faire, a-t-il raconté. Cette situation m'a dérangé. Tout au long de la saison, elle m'a félicité pour m'avoir attaqué aux problèmes de punition de comportement.

«La mise sur pied d'un comité d'évaluation n'était pas une bonne idée, de poursuivre Santerre. Le programme est solide et on n'a qu'à corriger les problèmes qui surviennent en avançant. On devait nous demander notre avis en cours de route, mais on ne l'a jamais fait.»

Commentaires