/homepage
Navigation
EXPÉRIMENTATION À VALCARTIER

Machine à décontaminer les sols, sauf le TCE

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec a annoncé, hier, l'octroi d'une subvention de 278 077 $ à l'entreprise Tecosol inc. de Thetford Mines pour le développement d'un procédé permettant la décontamination mixte des sols. La technologie organométox n'a cependant pas été développée pour traiter les sols contaminés au trichloréthylène (TCE).

Cette somme servira à la construction et à l'opération sur une base expérimentale d'une unité de traitement mobile pour optimiser les équipements sur le terrain avant de passer à la prochaine étape, soit la commercialisation.

Actuellement, à défaut de pouvoir compter sur une technologie appropriée, les métaux lourds tels que le plomb, le cuivre, le zinc et autres sont enfouis dans des sites désignés. La technologie organométox a la particularité d'offrir un traitement mixte de métaux lourds et d'hydrocarbures.

« Tecosol est une alternative à l'enfouissement puisque les sols traités par cette technologie pourront être recyclés. Le traitement demeure l'option la plus intéressante et celle qui s'inscrit le mieux dans une perspective de développement durable », a souligné M. Patrick Huot, député de Vanier et adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs.

Passif environnemental

Pour la première fois, cette technologie est déployée en situation réelle d'utilisation depuis le printemps dernier. Selon M. Huot, les sols de Valcartier représentent un défi intéressant en terme de « contamination » et sont donc « tout indiqués » pour tester les nouveaux modes de décontamination.

« Nous croyons essentiel de contribuer à diminuer le passif environnemental lié à nos sites contaminés et le projet annoncé aujourd'hui permet justement d'augmenter notre coffre d'outils pour y parvenir », a déclaré de son côté M. Claude Langlois, chef de la cellule environnement du secteur du Québec de la Force terrestre.

Le procédé a été mis au point par l'Institut national de la recherche scientifique, en 2007 et 2008. L'entreprise, fondée en 1993, veut conquérir les marchés canadien et américain.

Et le TCE?

La technologie organométox n'a pas été développée pour traiter les sols contaminés au trichloréthylène (TCE).

« Ce n'est pas le même procédé. Ce sont des sources de contamination différentes. Le TCE, c'est en profondeur. Nous, ce qu'on a pris, c'est des sols en surface. C'est complètement une autre problématique. Dans ce domaine-là, il y a un outil pour chacun produit et sous-produit », a expliqué M. Pierre Dufresne, président de Tecosol.

Au total, 100 tonnes seront traitées au cours de cette première étape. Les coûts de traitement pour une contamination mixte s'élève à approximativement à 135-140 $ la tonne. Les sols sont excavés avant d'être traités.

Commentaires