/homepage
Navigation
Rough Riders de la Saskatchewan

Il ne manque que la griffe de Michel Boudreault

Et dire que Michel Boudreault avait fait une croix sur les pros.
© Les archives Et dire que Michel Boudreault avait fait une croix sur les pros.

Coup d'oeil sur cet article

Michel Boudreault signera son premier contrat professionnel dans les prochains jours.

Le bloqueur du Rouge et Or de l'Université Laval s'apprête à signer un contrat de deux ans et une année d'option avec les Rough Riders de la Saskatchewan. L'agent de Boudreault, Darren Gill, a réglé les derniers détails il y a quelques jours et Boudreault n'a plus qu'à apposer sa griffe au bas du document.

Directeur du personnel chez les doubles finalistes de la Coupe Grey, Craig Smith a assisté à un match local du Rouge et Or, cette année.

« Les Riders m'ont appelé jeudi dernier pour me dire qu'ils allaient me soumettre une offre et qu'ils voulaient me voir au camp d'entraînement, a raconté Boudreault. Le contrat va rentrer dans les prochains jours par la poste et ma mère est prévenue que j'attends un document important.

« Je vais y croire quand je vais avoir mon billet d'avion pour le camp, a ajouté Boudreault. Avec ce qui est arrivé à Jean-Philippe Gilbert, l'an dernier, il y a toujours une petite crainte. »

Signé comme agent libre en décembre, Gilbert avait été libéré par les Tiger-Cats de Hamilton quelques jours seulement avant de partir pour le camp d'entraînement à la fin mai.

Il y a moins d'un an, Boudreault ne pensait plus à la LCF. « Après avoir raté le camp d'évaluation en raison d'une blessure, j'avais fait une croix sur les pros. Ce contrat va me motiver pour l'entraînement hivernal.

« J'ai aussi confirmé à Glen (Constantin), cette semaine, que je serais de retour pour une cinquième saison si je ne faisais pas l'équipe en Saskatchewan, de poursuivre le bloqueur de 6 pi 4 po et 296 livres. Je vais m'entraîner avec l'équipe et je serai au camp de printemps en Floride. »

Blessure

Invité au camp d'évaluation de la LCF, en mars à Toronto, Boudreault n'avait pas été en mesure de participer aux tests physiques puisqu'il n'était pas encore remis d'une blessure à la cheville gauche.

« Michel n'a jamais abandonné et il a travaillé fort pour revenir en santé, a raconté Gill. C'était normal qu'il n'obtienne pas un contrat l'an dernier puisque toutes les équipes savaient qu'il ne serait pas prêt pour le début de la saison. »

Boudreault devra subir une autre opération, mais il n'aura pas à passer sous le bistouri cet hiver. « On m'a dit que je peux jouer une autre saison sans problème. Je serai opéré à l'hiver 2012 après ma cinquième année à Laval ou ma première en Saskatchewan. »

Commentaires