/homepage
Navigation
Royauté

Le prince William attendu de pied ferme par le RRQ

Kate Middleton
©AFP Kate Middleton

Coup d'oeil sur cet article

Désireux de passer un message aux fédéralistes et partisan de la monarchie, Réseau de résistance du Québécois (RRQ) promet de faire tout en son pouvoir pour rendre le séjour estival québécois du prince William et de sa future femme des plus désagréables.

«Il n'est pas question de laisser ces têtes couronnées fouler notre territoire en toute impunité et les laisser se promener en mangeant de la crème glacée», lance Patrick Bourgeois, président du RRQ.

Estimant que la monarchie constitue pour les indépendantistes un douloureux rappel des événements liés à la conquête de 1759, du sort réservé aux Patriotes de 1837-1838 et du controversé rapatriement de la Constitution, M. Bourgeois souligne que la symbolique liée à la visite du prince William se doit d'être vigoureusement contestée.

«Je souhaiterais la bienvenue à William et Kate s'ils venaient sans leurs petites couronnes de carton. Mais cette visite est clairement politique et il ne faut pas oublier qu'on paie pour les faire vivre, ainsi que leurs représentants qui sont ici.»

M. Bourgeois ne craint d'ailleurs pas que les manifestations préparées par le RRQ augmentent la visibilité dont bénéficiera le couple. «Toute la presse people se présente. De la couverture, ils vont en avoir en masse et c'est pourquoi ce n'est pas une bonne idée de les ignorer.»

Tel père, tel fils

En s'attaquant à la famille royale, M. Bourgeois estime du même coup servir un pied de nez au gouvernement Harper, comme ce fut le cas lors de la visite du prince Charles en 2009.

«C'est du pain béni pour nous, car on nous amène sur un terrain qui est agréable. Harper n'a pas encore digéré qu'on fasse passer son petit prince par la ruelle à travers les poubelles et maintenant, il tente de se reprendre.»

Selon le président du RRQ, une action de désobéissance civile lors de ce genre d'événement se veut une nécessité afin d'éviter que «Harper dise que le Québec a compris où est sa place».

Appel aux purs et durs

Disant souhaiter «rassembler les purs et durs» pour ce coup d'éclat, M. Bourgeois s'est montré critique envers l'inaction du Parti québécois et du Bloc québécois dans ce dossier.

«Ils ne semblent pas apprécier la rue. Ils aiment mieux donner des poignées de main. [.] Les Québécois qui n'aiment pas la chicane sont bien représentés sur la scène politique. Nous, on donne une voix aux autres.»

La visite au Canada du Prince William et Kate Middleton doit avoir lieu du 30 juin au 8 juillet.

Commentaires