/homepage
Navigation
S'AMUSER AU TRAVAIL

La p'tite révolution de Mirego

Albert Dang Vu dirige Mirego selon un modèle de gestion par valeurs.
© Camil Lesieur Albert Dang Vu dirige Mirego selon un modèle de gestion par valeurs.

Coup d'oeil sur cet article

Qui n'a jamais rêvé de rentrer au travail à l'heure désirée et de baigner dans un climat propice au plaisir? Voilà ce que vivent au quotidien les employés de chez Mirego, une entreprise de Québec!

Chez Mirego, l'important, c'est de s'amuser et de ne pas prendre la vie trop au sérieux. Quand la moyenne d'âge des employés est de vingt-cinq ans, on comprend vite que la priorité n'est pas le régime de retraite.

Dès ses premiers pas, Mirego, qui se spécialise dans le développement d'applications mobiles, a adopté un mode de gestion en fonction des valeurs, ce qui est habituellement rare dans le milieu des affaires, à Québec.

« Les gens ici ne se lèvent pas le matin en disant "Je m'en vais travailler". Moi, quand je me lève, je veux avoir du fun et j'aimerais ça que le monde vive la même chose. Ici, on forme une gang. On s'organise pour engager du monde passionné pour créer des affaires révolutionnaires », confie le président, Albert Dang Vu, un ancien de Copernic.

Se sentir chez soi

Dans la gestion quotidienne, chacun est libre d'arriver à l'heure qu'il veut. La relation patron-employé est basée sur la confiance et la transparence. Pour créer un climat de travail propice à l'innovation et au plaisir, Mirego offre à ses employés un environnement de travail dit « convivial ».

Dans des locaux superbement éclairés et munis de plafonds hauts, on retrouve des jeux Xbox, une table de ping-pong, une table de babyfoot, un coin relaxation avec d'immenses beanbags.

Le partage des valeurs est primordial. Le dépassement, la confiance, l'innovation, l'authenticité forment les « commandements » de cette entreprise privée qui emploie une quinzaine de personnes actuellement et qui est en campagne de recrutement.

Modèle californien

« On a visité plusieurs compagnies en Californie et on a lu beaucoup sur le côté culture et valeurs des entreprises. Là-bas, c'est beaucoup plus important et proéminent qu'ici », explique M. Dang Vu.

Avec un bureau à San Francisco, l'entreprise est sensible aux grands courants. La gestion par valeurs fait son chemin. Zappos, aux États- Unis, qui se spécialise dans la vente de chaussures en ligne, est un bel exemple.

Popularité des « apps »

Établie à Québec depuis 2007, Mirego est une entreprise de classe mondiale qui fait sa niche dans un marché de quatre milliards de dollars.

Depuis sa création, Mirego compte à son actif une vingtaine d'applications mobiles. Au cours de deux prochaines années, ce marché devrait atteindre 30 milliards de dollars.

Il existe près de 150 000 applications pour les iPhone et 5 000 pour les BlackBerry et il s'en ajoute chaque jour. Pour l'instant, ce sont surtout les jeunes qui s'intéressent à ces logiciels, mais la tendance devrait se généraliser.

« Je pense qu'éventuellement, ça va remplacer l'ordinateur à la maison. On va mettre le téléphone à côté de l'écran de télévision et ça va devenir notre ordinateur sans fil. On n'est vraiment pas loin », a ajouté M. Dang Vu.

Le fait d'avoir des valeurs est une chose, mais encore faut-il les respecter et les promouvoir auprès des employés. Cela constitue un défi en soi.

Commentaires