/homepage
Navigation
CAMP PRINTANIER DU ROUGE ET OR

Baillargeon dans l'expectative

Pascal Baillargeon a observé l'entraînement du Rouge et Or des lignes de côté, hier.
© Richard Boutin Pascal Baillargeon a observé l'entraînement du Rouge et Or des lignes de côté, hier.

Coup d'oeil sur cet article

ORLANDO | Même si le pire est toujours à craindre, Pascal Baillargeon n'a pas obtenu, hier, la confirmation du physiothérapeute du Rouge et Or qu'il souffrait d'une déchirure au ligament croisé antérieur du genou gauche.

« Je continue d'espérer, a mentionné le garde étoile qui portait une orthèse à son genou blessé. Ma jambe est trop grosse et Guy (Asselin) ne peut pas m'évaluer. J'espère toujours que ce sera le ligament collatéral qui est touché comme en 2008. Je devrais être opéré quand même, mais je serais prêt après un mois.

« Je ne peux pas le traiter, renchérit Asselin, puisque la douleur est trop vive. Son genou n'est pas très enflé. Pascal va rencontrer François Marquis à son retour à Québec, la semaine prochaine. »

Depuis son arrivée avec le Rouge et Or, en 2007, Baillargeon a toujours été blessé du côté gauche. Coude en 2007, genou en 2008 et main en 2009. Il a évité les blessures l'an dernier.

Blessé au camp d'évaluation de la LCF, dimanche à Toronto, dans une situation d'un contre un avec Renaldo Sagesse, le produit des Faucons de Lévis-Lauzon est débarqué à Orlando dans la nuit de dimanche en compagnie de ses coéquipiers Chris­topher Milo et Marc-Antoine Fortin.

Ces derniers ont sauté sur le terrain, hier, pour les deux séan­­­ces d'entraînement du Rouge et Or.

Commentaires