/homepage
Navigation
camp printanier du Rouge et Or

Pas de pépins

Coup d'oeil sur cet article

ORLANDO | Con­trairement à son coéquipier Michel Boudreault dont la convalescence s'était étirée beaucoup plus longtemps que prévu, Juli­an Feoli poursuit sa période de réhabilitation sans problème.

Victime d'une fracture à la cheville droite lors de la Coupe Dunsmore face au Vert & Or de Sherbrooke, l'ailier espacé du Rouge et Or est plus léger depuis deux semaines alors qu'une deuxième opération a été pratiquée pour lui retirer les vis insérées dans sa jambe.

« Tout se déroule normalement et je respecte les échéanciers, a-t-il affirmé. Depuis qu'on a retiré les vis de ma jambe, j'ai recommencé à marcher normalement et je me suis débarrassé de ma canne. »

« Contrairement à Mike qui s'est blessé au camp d'entraînement en 2009 et qui croyait peut-être pouvoir revenir pendant l'année en plus d'avoir été victime d'une malchance, il n'y avait aucun espoir pour moi, de poursuivre Feoli. Pour cette raison, je n'ai pas tenté de revenir trop rapidement. Je prends mon temps. »

Courir en juin

Feoli espère pouvoir courir en juin. « Si j'atteins cet objectif, j'aurai deux mois pour me remettre en forme. Le but est d'arriver en pleine forme physique pour le camp d'entraînement à la mi-août. »

En Floride, la principale tâche de Feoli est de donner un coup de main au niveau de l'équipement et d'amener les plus jeunes dans le droit chemin.

« J'en serai à ma cinquième saison et c'est important de montrer aux plus jeunes comment cela fonctionne en Floride. Je voulais faire le voyage même si je ferai partie du beach club (les joueurs qui ne pratiquent pas), une première dans mon cas. »

Même s'il a regardé l'action des lignes de côtés, Feoli dit avoir savouré tout autant la victoire de la Coupe Vanier.

« J'ai réalisé encore plus comment le football était un sport d'équipe. J'ai mérité la Coupe Vanier autant que les autres gars. Nous avons gagné grâce à tout le monde. Je vais me souvenir toute ma vie de cette victoire devant nos partisans. »

Commentaires