/homepage
Navigation
Défi DIÈTE

Oubliez votre âme de missionnaire

Coup d'oeil sur cet article

Récemment, à Québec, à la fin d'une conférence MotivationPoidsSante.ca avec Isabelle Huot, une dame toute svelte qui était au bras d'un homme de 250 lbs, l'a tiré vers moi et est venue me demander : « Monsieur Bourgeois, qu'est-ce que je peux faire pour l' aider à perdre du poids ? »

De toute évidence, c'est Madame qui avait obligé son conjoint à venir participer à notre soirée-conférence. Je le voyais bien. Monsieur regardait dans les airs avec un air de : ça ne me tente pas d'être ici, mais je n'ai pas eu le choix. J'ai donc regardé Madame dans les yeux, avec le sourire, et je lui ai répondu : « Rien du tout, Madame ! »

Le désir d'aider

J'ai vu le visage de Monsieur s'illuminer instantanément. Elle fût un peu surprise et ajouta : « Oui, mais moi, je veux juste l'aider. Je ne veux pas l'obliger. » C'est ce que je vous dis Madame, la meilleure façon d'aider votre conjoint à perdre du poids est de ne jamais lui parler de ça. Elle en rajouta encore :

« Oui, mais moi, j'ai perdu 35 lbs, et je me sens tellement bien que je suis certaine que lui aussi se sentirait beaucoup mieux. Je ne fais ça que pour l'aider ! » Fin de l'histoire.

Chacun de nous avons une âme de missionnaire. C'est comme l'adepte d'une nouvelle secte qui vient de découvrir « la vie éternelle » et qui a envie de partager son bonheur à tous ceux qui le croisent.

Ou encore, c'est comme la personne qui vient d'arrêter de fumer et qui souhaiterait que tout le monde arrête.

Je comprends ce sentiment, mais je vous suggère de retourner, en pensées, quelques mois en arrière, lorsque c'est vous qui souffriez d'embonpoint ou d'obésité, et que votre mère ou conjoint/conjointe vous laissait sous-entendre que vous seriez moins essoufflé et plus joli(e) avec 45 lbs en moins.

Rappelez-vous ce moment, cette émotion. Je sais que, dans votre for intérieur, vous vous êtes dit : « Ce n'est pas de tes maudites affaires. Je le ferai quand je serai prêt. »

Aucune influence

Intérieurement, je me suis dit ce genre de phrase à plusieurs reprises, lorsque des parents et amis essayaient de m'envoyer le message subtil que j'étais trop gros. Jamais ça ne m'a influencé d'un iota.

Il est normal de vouloir aider et, étant donné que vous venez de gravir votre Everest, vous voulez que tout le monde fasse de même, mais l'être humain est ainsi fait, il faut que ça vienne de lui-même et de personne d'autre. Que voulez-vous, c'est comme ça !

Je vous suggère donc de conserver vos énergies pour continuer votre perte de poids et, par la suite, le maintenir, que d'essayer de convaincre les autres à le faire. Votre bel exemple suffit.

Commentaires