/homepage
Navigation
Psychiatrie

Radiation de deux ans pour le «Doc Mailloux»

Pierre Mailloux
©Agence QMI/Archives Pierre Mailloux

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil de discipline du Collège des médecins a annoncé jeudi la radiation du controversé psychiatre Pierre Mailloux pour une période de deux ans, en plus de lui infliger sept amendes, totalisant 33 000 $.

Le 26 février 2010, le conseil avait reconnu coupable le Doc Mailloux «d'avoir prescrit en combinaison des antipsychotiques à des doses nettement supérieures à la dose maximale recommandée».

Pour appuyer sa décision de le radier, le conseil affirme être en présence d'un «cas de récidive probable», puisque le psychiatre «n'exprime aucun repentir, ni même remise en question de ses façons de faire». On ajoute qu'il est «convaincu qu'il a raison et que personne ne viendra lui dire, experts, Collège des médecins ou conseil de discipline, comment traiter ses patients».

L'utilisation fréquente de mégadoses d'antipsychotiques, une pratique qui ne serait plus recommandée depuis les années 90, serait une pratique courante du côté de M. Mailloux. Ce dernier n'hésiterait pas à prescrire l'usage combiné de plus d'un antipsychotique à doses excessives, selon le conseil.

Propos indignes

En plus de ce jugement, à l'origine de la radiation, on reproche également au psychiatre des propos tenus dans le cadre de son émission radiophonique qualifiés comme étant «indignes d'un médecin et dérogatoires à l'honneur et à la dignité de cette profession».

Ces écarts lui ont valu à eux seuls cinq amendes distinctes de 5000 $, le conseil précisant que M. Mailloux «n'a manifesté aucun remords ni repentir».

À cela s'ajoute un autre 5 000$ pour des «propos dénigrants» sur les ondes radiophoniques, en plus d'une amende de 3 000 $ pour ne pas avoir constitué et conservé le dossier médical d'un patient qui l'a consulté.

Commentaires