/news/currentevents
Navigation
Conduite avec facultés affaiblies causant la mort

55 mois de pénitencier pour Pierre Lemelin

La mini-fourgonnette que conduisait Pierre Lemelin a embouti l'arrière d'un camion-remorque qui était stationné illégalement dans l'aire réservée aux autobus le 17 novembre 2010.
© Archives Simon Clark La mini-fourgonnette que conduisait Pierre Lemelin a embouti l'arrière d'un camion-remorque qui était stationné illégalement dans l'aire réservée aux autobus le 17 novembre 2010.

Coup d'oeil sur cet article

Le chauffard Pierre Lemelin, accusé de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort de son ami d'enfance sur le boulevard Louis-XIV le 17 novembre 2010, écope une peine de 55 mois de pénitencier.

Revirement lundi au procès de l'homme de 29 ans de Beauport, alors qu'il a plaidé coupable à l'accusation d'avoir causé la mort de son ami Jimmy Desjardins, 26 ans, en conduisant son véhicule après avoir bu. La mini-fourgonnette qu'il conduisait a embouti l'arrière d'un camion-remorque qui était stationné illégalement dans l'aire réservée aux autobus le 17 novembre 2010.

Pierre Lemelin avait été grièvement blessé dans cet accident. Au moment de son enquête sur remise en liberté, il s'était présenté un mois après l'accident, en décembre 2010, dans le box des accusés avec un corset et une imposante armature soutenant son menton et son cou. Il a eu deux fractures cervicales et une fracture de la colonne vertébrale. Le chauffard est demeuré détenu tout au long des procédures.

Limite dépassée

Selon la preuve avancée par la Couronne lors de l'enquête préliminaire de l'accusé en avril 2011, Lemelin affichait un taux d'alcool dans le sang de 0,13 à 20 h, ce soir-là, près de trois heures après l'accident.

L'accusé a aussi plaidé coupable à une omission de se conformer à un engagement. Le jour de l'accident mortel, il avait fréquenté un resto-bar où il avait consommé de l'alcool, ce qui lui était interdit en raison de précédentes accusations. Lemelin est un récidiviste de l'alcool au volant, car il a un antécédent en 2004 de garde et contrôle d'un véhicule, alors qu'il avait les facultés affaiblies. Il a eu de nombreux démêlés avec la justice depuis 2008, notamment des bris d'engagement pour avoir consommé de l'alcool pendant une interdiction.

Lourde peine

Pierre Lemelin purge donc une peine d'emprisonnement de 55 mois depuis lundi, en plus des sept mois de détention préventive depuis décembre 2010. De plus, il lui est interdit de conduire pour une période de cinq ans.

Commentaires