/opinion/columnists
Navigation

Des réflexions à partager

Coup d'oeil sur cet article

Vous m'écrivez et m'exprimez souvent vos pensées, vos douleurs, votre vision... Permettez-moi donc de partager avec vous ces quelques réflexions.

Le désarroi

Comment se fait-il que nous ne soyons pas capables de déceler le désarroi qui anime certaines femmes, certains hommes ? Pourquoi ne voyons-nous pas leur détresse intérieure et muette qui les empêche de crier leur douleur et leur fait commettre des actes extrêmes ?

En fait, prenons-nous le temps d'écouter vraiment, de regarder derrière les yeux de ceux qui tentent de cacher leur mal de vivre ?

Des vies innocentes seraient peut-être sauvées ! La société plutôt individualiste dans laquelle nous évoluons a besoin d'aide. Là est le point de départ.

Rien ne va plus !

Combien de fois a-t-on dit : rien ne va plus ? Il est vrai que dans les moments de découragement, on a l'impression qu'on arrivera à rien. Pourtant, c'est là qu'il faut apprendre à renverser la vapeur et à se mettre à regarder plus loin.

On s'aperçoit alors qu'il y a une multitude de petites choses qui ne vont pas si mal et qu'on oublie de voir. On les a mises de côté, car elles nous sont acquises.

Faites l'exercice. Vous trouverez des aspects positifs qui chasseront tranquillement vos idées noires.

Se remettre en question

Tôt ou tard, on finit par passer par là. On finit par se remettre en question. Et c'est une bonne chose. Quand on est sur l'erre d'aller, on n'a pas toujours le temps de s'arrêter et de se questionner.

Puis, à la croisée de certains chemins, à un moment inattendu de notre vie, on fait le point.

Se remettre en question, c'est sain. Ça nous permet de confirmer qu'on est toujours sur la bonne voie, de se recentrer si nécessaire et, tout bonnement, de changer de cap si l'on s'est trompé.

Chaque essai peut être une erreur ou un succès. L'essentiel est de suivre cela de près.

Partir... trop facile !

Avant de claquer la porte et de décider que tout est fini dans son couple, il faut savoir reprendre son souffle. On a tendance à passer rapidement à la conclusion.

Mettre et remettre le problème sur la table. Échanger calmement de tous les irritants avec le ou la conjoint(e). Analyser tous les enjeux. Consulter pour parler, s'aérer, pour recevoir de l'aide. Voilà qui fera la différence.

Partir, c'est facile. Vivre ensuite avec les conséquences de cette décision est beaucoup plus difficile.

Il faut prendre le temps. Parfois, on ne voit le verre qu'à moitié plein. On s'imagine tellement souvent que le gazon est plus vert ailleurs.

Cependant, quand on a fait le tour très sérieusement de notre malaise et qu'on constate qu'il n'y a vraiment plus aucune issue, alors en son âme et conscience, on fait son choix.

La loyauté

Une des qualités que j'apprécie le plus est la loyauté. C'est une denrée qui se fait de plus en plus rare. Aussi, lorsqu'on a le privilège d'avoir dans sa vie une personne loyale, il faut savoir l'apprécier.

La loyauté, c'est faire preuve de droiture, de fidélité, d'un certain sens de l'honneur.

On l'applique au travail, dans notre relation amoureuse, dans l'amitié.

C'est une attitude qui inspire le respect.

Commentaires