/opinion/columnists
Navigation
Chronique

Résolutions automnales

Coup d'oeil sur cet article

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais depuis des lustres, il y a deux périodes dans l'année où je prends des résolutions.

Au début du mois de janvier et à l'approche de l'automne. Il faut dire que cette deuxième période me ramène à l'enfance alors que ma mère commençait à me faire prendre conscience qu'une nouvelle année scolaire allait débuter et qu'il me faudrait garder le cap.

Depuis, je n'ai jamais cessé de refaire mes plans à l'approche de septembre.

Se reprendre en mains

Avouons-le, l'été est propice à bien des relâchements et c'est bien ainsi.

Puis vient le moment où il faut se reprendre en mains... Il faut mettre de côté les petits verres de vin blanc ou rosé si tentants et rafraîchissants, les petites terrasses qui finissent par être coûteuses mais qui font tellement de bien, oublier les grisants festivals, toutes les gourmandises que l'on s'est permises.

Oui, oui, oui, on n'a pas le choix. C'est l'heure des comptes, et ce à tous les niveaux!

Mais, ce n'est pas désagréable, au contraire. Si on achète une nouvelle garde-robe pour nos enfants à la rentrée, fournitures scolaires et tutti quanti, il en va de même pour nous. On a pris un peu de poids, alors il faut réagir, ne pas se laisser enfoncer dans ce surplus.

C'est le moment de s'inscrire à une session de gym, d'abandonner les croustilles qui s'harmonisent si bien avec l'apéro, de se faire un plan de match alimentaire et aussi de se préparer à un peu de shopping automnal.

Les décisions

L'automne, c'est également la période où l'on décide de faire quelque chose de différent. Soit de s'inscrire à une activité sportive, artistique, soit de suivre des cours qui pourront nous stimuler.

Ne perdons pas de vue que nous avons besoin d'être interpellés par autre chose que notre quotidien. On n'échappe pas à notre travail. Il nous permet de subvenir à nos besoins. On n'échappe pas à nos obligations familiales, aussi faut-il se laisser une petite fenêtre bien ouverte, bien à nous, qui nous permettra l'évasion. On y puisera des satisfactions personnelles qui nous revaloriseront à nos propres yeux.

C'est une excellente façon de mettre de l'équilibre dans sa vie de couple. Il faut se rappeler que ce qui est bon pour soi est bon pour l'autre!

Les résolutions que nous prenons ne doivent évidemment pas être des vœux pieux. Même si on ne les suit pas toutes à la lettre, elles nous aident à garder le focus et sont un excellent exemple pour nos enfants. Ne soyons pas trop durs envers nous-mêmes et retenons ce dicton : « Plusieurs fois sur ton métier, remets ton ouvrage! »

L'essentiel est de toujours se réenligner, de ne pas se perdre de vue.

Se faire un plan d'action, c'est comme s'insuffler un oxygène nouveau. Ça nous redonne confiance et ça nous permet d'adopter cette doctrine : « Je le fais. C'est possible. »

Commentaires