/entertainment/tv
Navigation
L'adisq 2011

À la barre du gala pour une 6e fois

À la barre du gala pour la 6e fois
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Pour une sixième année consécutive, Louis-José Houde animera le gala de l’ADISQ, demain, à Radio-Canada. L’humoriste-comédien prend plaisir à s’immiscer dans le monde de la chanson.

Cette semaine, Houde s’est retiré loin des bruits de la ville pour mieux se concentrer. « C’est le moment le plus difficile. Quand tu répètes tes choses seul devant un mur, ce n’est pas facile. T’as pas trop de réactions », lance l’animateur.

Une fois de plus, Louis-José Houde s’est entouré de son allié de toujours, Joseph St-Gelais. Ce dernier signe la mise en scène des spectacles de Houde et celle du gala de ­l’ADISQ.

Le comique reste très discret quant aux numéros qui meubleront la soirée du gala. « Le numéro d’ouverture sera très musical et mettra en évidence ce qu’on appelle la musique émergente. Ce sera un numéro de montage, de collage dans lequel participeront quelques artistes », dit Houde, sans élaborer davantage.

La vente de billets

Si, l’an dernier, Louis-José Houde avait dénoncé ceux qui revendaient à gros prix les billets de spectacle, il ne croit pas revenir sur le sujet cette année. « La loi 25 est maintenant là. Elle n’est pas parfaite ou complète, mais elle est là. L’an dernier, j’avais dénoncé la situation parce que ça s’y prêtait. »

L’animateur a plutôt le goût de taquiner les artistes de la chanson dans leur ensemble et pas seulement d’en taquiner un ou deux...

Une à la fois

D’une année à l’autre, Louis-José Houde ne sait pas s’il reviendra ou non à la barre du gala de l’ADISQ. « L’été prochain, je vais roder mon troisième spectacle solo. J’aimerais bien le mettre en salle à l’hiver 2013. Ça veut dire qu’entre les deux, à l’automne, il y a l’ADISQ. Dans une telle situation, ça devient complexe. Je ne dis pas non, mais il faut y penser. »

Une fois le gala présenté, Houde prendra l’avion, histoire de se payer quelques jours de vacances. Au retour, il travaillera à la création de son prochain spectacle, « la plus belle période ».

En janvier, il s’installera à Paris pour trois mois, où il donnera des spectacles à la mythique salle Le Point Virgule. Il a même l’intention d’y roder quelques numéros de son prochain spectacle.

Le gala de l’ADISQ, demain, à 19 h 30, à la SRC.

Commentaires