/entertainment/music
Navigation
Nouvel album

Daniel Lavoie redécouvre ses chansons avec frissons

Coup d'oeil sur cet article

Daniel Lavoie faisait son épicerie à Saint-Chrysostome un beau matin, quand il a entendu une de ses vieilles tounes à la radio. Pas content de ce qu’il entendait, il a eu envie de refaire ses chansons préférées. Neuf mois plus tard, c’est fait, le chanteur nous offre J’écoute la radio qui regroupe ses incontournables revisités.

Daniel Lavoie célèbre cette année 40 ans de carrière. Ce fait a aussi pesé dans la balance quand a germé en lui l’idée de refaire ses chansons. Le chanteur voulait laisser derrière lui un album dont il serait fier, pour la postérité.

La dernière fois que ses succès se sont retrouvés sur un album, c’était il y a dix ans, « un ramassis de vieilles affaires incohérentes », déplore-t-il en riant.

Cette fois, il s’est entouré d’une grosse gang de précieux collaborateurs dont Jorane, Maurane, Renaud et Charlebois pour des caméos et de bons musiciens, y compris Marc Pérusse à la réalisation. Ensemble, ils ont retouché 13 de ses pièces parmi les meilleures, celles qu’on a beaucoup entendues à la radio - de là le titre -, notamment Ils s’aiment, Je voudrais voir New York, Qui sait, Je pensais pas, Tension attention et La Danse du smatte.

« On a fini par trouver quelque chose de cohérent, explique le chanteur, quelque chose qui me ressemble et qui sonne bien.

C’est comme rénover la cuisine. Tu changes le réfrigérateur, la cuisinière. Tu refais les armoires, tu changes le prélart. C’est toujours la même cuisine, mais tu es donc content quand tu arrives dedans. »

Des frissons

Daniel Lavoie était vraiment content en redécouvrant lui-même ses chansons.

« Certaines d’entre elles, je n’étais plus capable de les entendre avec les années, confie-t-il, et je me suis surpris en studio à ressentir de vrais frissons pour ces chansons-là. Ça fait du bien. »

En 40 ans de carrière, Daniel Lavoie en a fait des chansons. Mais le processus de création a beaucoup varié d’un album à l’autre. Souvent, il ne se reconnaissait plus en écoutant ses vieux tubes.

« On est tellement influencé par les courants, la mode et les budgets, dit-il. Une année, j’avais enregistré un album avec à peine 5 000 $. C’était juste assez pour payer le studio et demander aux musiciens de faire du bénévolat. On n’avait pas de temps pour mixer, et masteriser et ça paraît.

Cette fois, avec la technique qui a beaucoup changé, on peut prendre le temps. Sur cet album, il y a très peu de synthétiseur, mais de très bons musiciens, choisis avec amour, dont

Richard Beaudet qui était sur mon premier disque il y a 40 ans, Mario Légaré, Marc Vallée et Muhammad Abdul Al-Khabbyr.

Béni des Dieux

À 62 ans, Daniel Lavoie, ayant 40 ans de métier derrière lui, semble plus en forme que jamais et... il n’a pas encore commencé à encaisser ses chèques de RRQ.

« Je retarde ça le plus longtemps possible, dit-il amusé. Je n’ai pas besoin de ça pour le moment, Dieu soit loué. Je vais laisser ça pour les autres. »

Avec la soixantaine, le chanteur aborde le métier avec un regard nouveau. Selon lui, il ne reste rien à faire et en même temps, tout est à faire.

« À l’endroit où je me trouve, ce n’est pas grave si je fais ou non des choses, croit-il. Je suis béni des Dieux. J’ai la chance de faire ce métier que j’aime et j’essaie de le faire sans une optique purement commerciale. J’ai envie de faire plaisir au monde. La musique me fait du bien et j’espère que ma musique, à son tour, peut aussi faire du bien aux autres.

Je n’ai pas de grandes attentes, se reprend-il, mais si tous détruisent mon nouvel album, je vais être déçu. La sérénité a ses limites ! »

Daniel Lavoie entamera une tournée de spectacles au printemps. Déjà 30 dates sont retenues ici, en France et en Russie, où les « Notre-Damiens » (pour Notre-Dame-de Paris) ont beaucoup de succès.

Il espère que ce spectacle s’échelonnera sur une longue durée. Ayant fait des shows en solo, seul sur scène, depuis des années. Il se réjouit à l’idée de se retrouver sur scène, entouré de musiciens.


► L’album J’écoute la radio sera en magasin le 15 novembre prochain, sous l’étiquette Spectra Musique.

► Daniel Lavoie sera en tournée à partir de mars 2012. Sa rentrée montréalaise se fera le 14 mars à la Cinquième salle de la Place des arts. Toutes les dates sur lavoiedaniel.ca.

Commentaires