/entertainment/tv
Navigation
30 vies

Le Yin et le Yang de David Fleury-M

Le Yin et le Yang de David Fleury-M
photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Taciturne, renfermé sur lui-même, un peu bourru... le jeune Jérémi de 30 vies est à l’opposé de son interprète, David Fleury-M, un passionné, enjoué, volubile et qui sait ce qu’il veut dans la vie...

« Jérémi est complètement à l’opposé de moi, de A à Z, dit d’entrée de jeu le jeune homme de 18 ans. Par contre, plus je fais l’émission, plus je découvre mon personnage. Je vois que depuis le début de la saison, il a changé. Jérémi n’est plus ce qu’il était. »

Et c’est ce qui plaît au jeune acteur. « Au départ, je ne savais pas trop ce que serait Jérémi. Personnellement, je ne savais pas que ma grand-mère serait jouée par Danielle Proulx et mon père, par Hugo Giroux, deux comédiens de qui j’ai beaucoup appris », dit l’acteur.

« Le personnage s’est construit au fur et à mesure. Je ne savais pas jusqu’à récemment qu’il avait ce côté sensible. Travailler avec Marie-Jo Tremblay (la coach des jeunes comédiens de la série) m’aide énormément. »

Artiste né

Du plus loin qu’il se souvienne, David Fleury-M a toujours voulu faire ce métier. « Je pense que mes parents l’ont su avant moi. Déjà, à sept ou huit ans, je montais des spectacles pour mes voisins et j’écrivais des pièces de théâtre. Plus tard, j’ai fait part à mes parents de mon désir d’être ‘ dans la télé ’ ou sur une scène. Ça a toujours été assez facile pour moi. »

Il faut dire que depuis son tout jeune âge, David Fleury-M suit plusieurs cours de formation pour le jeu. Actuellement, il est étudiant en théâtre au Collège LaSalle, à Montréal. Il a aussi parfait sa diction, sa phonétique... « Souvent, plusieurs ont des plans B dans la vie. Moi, je n’en ai pas. Je vais faire tout ce qu’il faut pour faire ce métier. »

Horaire chargé

Son Jérémi est un des ados les plus présents de 30 vies cette saison. « Ça me donne un horaire chargé. Parfois, j’ai une heure de cours ; je dois me rendre au Collège et retourner en tournage par la suite. Il faut apprendre les textes à travers tout ça. Je ne me plains pas, car j’adore ça. Il y a juste moins de place pour le social et ma copine. »

Dans un avenir plus ou moins proche, David Fleury-M aimerait faire de la scène, obtenir un rôle comique. « J’aime beaucoup le contact avec le public. J’ai toujours aimé aller voir des artistes sur scène. Mes parents font partie de l’Orchestre métropolitain de Montréal et je pense que ça m’a influencé. »

Parlant de musique, David Fleury-M est aussi auteur-compositeur et interprète à ses heures.

« J’ai quelques compositions écrites. J’ai toujours un petit calepin avec moi, je note des petites phrases. Parfois, je regarde le plafond et je prends des notes. C’est fou ce que ça peut être inspirant, parfois, un plafond », dit-il en riant. Peut-être qu’un jour, entendrons-nous le premier album de David Fleury-M.


30 vies, du lundi au jeudi, 19 h, à la SRC.

Commentaires