/news/currentevents
Navigation
Dépenses

Des décorations coûteuses

Plusieurs municipalités n’hésitent pas à dépenser pour décorer durant le temps des Fêtes

Des décorations coûteuses
Photo Le Journal de Montréal-Caroline d’astous Sur la rue Ste-Catherine, dans l’Arrondissement Ville-Marie, on retrouve des décorations lumineuses sur les lampadaires.

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que plusieurs personnes se serrent la ceinture afin d’économiser de l’argent pour le temps des Fêtes, des municipalités n’hésitent pas à investir plusieurs dizaines de milliers de dollars dans les décorations de Noël.

Plusieurs appels d’offres ont été lancés pour l’achat de décorations au cours des dernières semaines. Le Journal en a répertorié plusieurs dont certains sont attribués annuellement.

C’est le cas, entre autres, de la Place des Arts et de l’arrondissement Ville-Marie, au Centre-Ville de Montréal. Une façon de fonctionner qui permet, selon Denise Melillo, directrice des relations publiques de la Place des Arts, d’éviter d’entreposer du matériel.

« Ce sont des contrats donnés pour trois ans. Ceci inclut tant l’intérieur que l’extérieur », dit-elle, présentant le tout comme du clé en main. Un contrat de 44 487 $ a également été donné par l’Arrondissement Ville-Marie pour une stratégie de communication pour les activités des Fêtes.

Les lumières de toutes les couleurs ont la cote selon les contrats octroyés.

Ainsi, Blainville et Terrebonne, sur la couronne nord de Montréal, ont dépensé pour plus de 100 000 $ en éléments d’illuminations.

« Ce sont des décorations hivernales pour le Vieux-Terrebonne, ainsi que l’Île des Moulins. Il y a aussi quatre édifices municipaux », dit Isabelle Lewis, aux communications à Terrebonne.

Un sapin à 31 000 $

D’autres villes ont décidé par ailleurs d’étaler les achats sur quelques années.

À Joliette, la Ville a acquis 36 candélabres, des décorations lumineuses pour les lampadaires. Westmount a acheté 90 de ces mêmes décorations, tandis que Boucherville, sur la Rive-Sud, a opté pour deux rideaux de lumières.

Dans le lot, on retrouve l’achat d’un sapin naturel au coût de 31 000 $, à Trois-Rivières, qui a fait les manchettes dernièrement.

Pour ses cinq casinos, Loto-Québec va dépenser 75 000 $ pour treize pigistes, dont des étudiants. La somme prévoit l’achat, mais surtout des frais de main-d’œuvre pour l’installation des décorations des Fêtes.

Commentaires